Essai: Skoda Kodiaq 2.0 TSI 4×4: spacieux à qui mieux mieux…

Dans la famille des grands SUV du groupe Volkswagen, nous n’avions jamais goûté à ce Skoda Kodiaq alors le coup de jeune qu’il a reçu récemment était un excellent prétexte pour le découvrir. Ecoulé à 650.000 exemplaires en cinq ans, on peut affirmer qu’il participe activement au succès de cette catégorie malgré des tarifs qui ne sont plus aussi accessibles qu’avant. Mais comme toujours chez Skoda, on avance des solutions intelligentes qui offrent à la marque un petit quelque chose qui change tout.

11

Il faut un œil exercé pour découvrir les modifications apportées au Kodiaq à l’occasion de ses cinq ans. Des optiques affinées pouvant être dotée d’un éclairage LED matriciel en option, des boucliers redessinés et une calandre plus verticale sans oublier un spoiler au-dessus du hayon, le tout étant mis en exergue par la finition Sportline de notre voiture d’essai. Dans l’habitacle, on remarque immédiatement le volant inédit, repris des modèles plus récents de la marque, et le tableau de bord entièrement digital sur cette version haut de gamme. De quoi personnaliser son affichage en fonction de ses envies en notant, avec satisfaction, que les réglages de l’airconditionné se font encore via des molettes classiques. Enfin, les sièges sont également nouveaux et ceux de cette variante Sportline, typés baquets confortables, sont absolument irréprochables.

61_NEW_SKODA_KODIAQ

J’aime bien

On se sent bien à bord du Kodiaq et le 2.0 de 190 chevaux participe à ce ressenti. On a toujours sous le pied de quoi attaquer la moindre difficulté en sachant que l’on peut également compter sur les quatre roues motrices. Il existe bien une version RS de 245 ch mais connaissant l’encombrement et la masse de ce SUV, on comprend mal à quoi cela peut bien servir sinon de montrer au voisin qu’on a un budget plus important. La boîte robotisée à 7 rapports s’accord parfaitement à ce moteur essence qui permet à Skoda d’annoncer un 0 à 100 km/h en 7″5.

Photo 30.01.22 10 52 33

Plutôt malin

S’il est agréable à vivre lorsqu’on occupe la place du conducteur, le Skoda se révèle également très convivial pour les occupants des places arrière qui disposent d’un espace royal. C’est l’un des atouts de la marque qui offre toujours davantage de volume que la concurrence en plaçant ses modèles à cheval sur deux segments. Une troisième rangée de sièges peut être montée moyennant supplément alors que le volume du coffre varie entre 835 et 2065 litres en fonction de la configuration des sièges. Un vrai déménageur!

J’aime moins

Certains plastiques de l’habitacle moins en vue mais à l’aspect très bas de gamme viennent entacher le bilan final d’un véhicule qui atteint les 59.000€ dans la configuration qui était la nôtre (prix de base: 50.145€). Cela commence à piquer pour une Skoda.

52_NEW_SKODA_KODIAQ

Pourquoi je l’achète

On l’a dit, ce Kodiaq est un véritable avaleur de kilomètres qui offre un confort plutôt soigné, une position de conduite parfaite et un ensemble mécanique assurant une sérénité à toute épreuve. Le petit coup de jeunesse qu’il vient de s’offrir le replace sous les projecteurs et il peut, comme toujours chez Skoda, s’appuyer sur des détails qui font la différence: la protection du bord des portes, le parapluie dans la porte du conducteur, le revêtement double face du coffre, la petite boîte à gants supplémentaire ou encore la lampe de poche intégrée dans le coffre. Enfin, l’espace qu’il propose à bord est assez époustouflant, qu’il s’agisse des places arrière ou du volume du coffre. Il est difficilement critiquable sur ce plan.

5

Pourquoi je ne l’achète pas

Donné pour 1750 kg en ordre de marche, le Kodiaq utilise les 190 ch de son 2.0 essence avec un certain appétit puisque la moyenne de notre essai (420 km) s’est chiffrée à 10,5 l/100 km. Nous ne serons jamais un exemple en termes de conduite économique mais cela prouve, une nouvelle fois, qu’un Diesel demeure encore et toujours la meilleure solution pour mouvoir ce genre de SUV. Et ne nous parlez pas d’un hybride rechargeable… Quelques détails de finition, bien cachés, peuvent choquer à ce niveau de prix mais à la fin, ce Kodiaq 2022 demeure une proposition intelligente pour ceux qui veulent disposer de 7 places. A condition d’y mettre le prix!

10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s