Essai nouveauté: Opel Grandland: remise en selle!

Présenté il y a quatre ans, l’Opel Grandland perd le « X » des débuts et adopte le nouveau visage de la marque à l’éclair. A l’occasion de ce restylage, nous avons pu essayer récemment l’ensemble des motorisations disponibles…

The new Opel Grandland Hybrid4
La calandre « Vizor » est le nouveau visage d’Opel. Directement inspirée de la Manta des années 70, elle confère une réelle présence au Grandland, à la différence de la précédente version, beaucoup plus anonyme. En son centre, une caméra infra-rouge permet de détecter piétons et animaux, jusqu’à une distance de 100m, en seulement 150 ms! Elle mesure les différences de température entre l’environnement et les éventuels humains et animaux, augmentant ainsi la sécurité.

Perspectives de développement

Opel n’en finit pas de se rajeunir et de reprendre du poil de la bête, depuis son intégration dans le groupe PSA et, plus récemment, dans la galaxie Stellantis. Dès cette année, la gamme va inclure neuf modèles électriques, dont trois utilitaires. Opel va bientôt s’attaquer au marché chinois, dont il était absent jusqu’à présent et l’ensemble de la gamme Europe sera électrique à partir de 2028. La gamme des SUVs de la marque s’articule sur trois modèles: Crossland, Mokka et Grandland. Ce dernier utilise la plateforme EMP2 du groupe, également présente sur les C5 Aircross, DS7 Crossback, 3008 ou encore 5008. Présenté il y a quatre ans, il était temps de le remettre au goût du jour afin de mieux combattre les vedettes du segment.

2
Vu d’arrière, ici en motorisation thermique, le Grandland fait preuve de dynamisme. Il s’inscrit dans le style «Compass» (boussole) de la marque, avec une symétrie centrale rappelant cet objet. Le monogramme à l’éclair est central à l’arrière et l’identification du modèle est réalisée au moyen de lettres séparées sur toute la largeur du hayon. En fonction des versions, il peut bénéficier d’une ouverture par un simple passage du pied sous le pare-chocs.

Cure de jouvence

Le segment C des SUV représentant pas loin de 20% du marché, le Grandland est donc un modèle crucial pour Opel. Extérieurement, il adopte la calandre « Vizor », inspirée par la Manta des années 70. Ce nouveau visage lui donne un aspect plus costaud et renforce sa présence sur la route.  Déjà vue sur les Mokka et Crossland, elle sera également reprise sur la nouvelle Astra dans les prochaines semaines. L’éclairage adopte les phares Intelilux Led Pixel Light et se compose de 84 LEDs par phare. L’éclairage de jour, en forme d’aile, intègre le feu de position et l’indicateur de direction. Grâce aux LED et leurs trois réflecteurs, la forme du faisceau est toujours optimale, aussi bien en courbe, qu’en cas de mauvais temps, que ça soit en ville, dans un parking… et n’éblouit pas les autres usagers. Il arbore également de nouveau pare-chocs.  

Opel Grandland Hybrid4
La boîte automatique huit rapports est proposée en série avec les motorisations diesel et hybrides. Celle-ci est montée sur une Hybrid4 et qui bénéficie de quatre modes de conduite, sélectionnés au moyen du commutateur situé en haut à gauche du levier de vitesses. La position « B » permet de recharger la batterie en roulant.

En fonction de la version, boucliers et moulures sont ton caisse ou laqués noirs et il est également possible d’obtenir un pavillon en ton contrasté. Outre quatre motorisations, la gamme se décline en différents niveaux d’équipement : en version de base, dénommée simplement « Grandland » (uniquement en essence et diesel), puis en « Business Edition », « GS Line » aux accents sportifs, « Business Elegance » et « Ultimate », en haut de gamme. La dotation de base est déjà conséquente, même en entrée de gamme, et correspond aux attentes de nombreux acheteurs. Néanmoins, une liste d’options est également proposée, à des tarifs très corrects.

Opel Grandland Hybrid4
L’éclairage LED est l’un des nombreux équipements de série sur l’ensemble de la gamme. Composé de 84 éléments par phare, il s’avère puissant et s’adapte à toutes les circonstances. L’éclairage de jour, situé en haut fait également office d’indicateur de direction.

Motorisations hybrides et digitalisation

Sous le capot, quatre motorisations sont au programme. En essence, c’est le 1200 cm³ de 130 ch qui officie, associé à une boîte manuelle 6 rapports ou automatique huit rapports en option. En diesel, c’est un 1500 cm³ de 130 ch également, uniquement associé à la boîte automatique. Ensuite, viennent deux versions hybrides, l’une de 224 ch et l’autre, en version à transmission intégrale sur les quatre roues, de 300 ch. A l’intérieur, l’évolution est marquée également, avec l’adoption du « Pure Panel » sur l’ensemble de la gamme. L’instrumentation, entièrement digitale, associe deux écrans. Le combiné de bord, configurable, mesure, selon les versions, 10 ou 12’’. Au centre de la planche de bord, un second écran (de 7 ou 10’’) accueille l’infotainement et est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. La navigation en temps réel est disponible via Opel Connect.

5
Les nouveaux boucliers associent le noir et les tons carrosserie. De même, le pavillon peut être commandé ton caisse ou noir afin de donner un autre aspect au Grandland.

La recharge de smartphone par induction est également présente. Au rayon des aides à la conduite, nous trouvons toute la panoplie habituelle: le régulateur de vitesse adaptatif, la reconnaissance des panneaux routiers, l’assistance au maintien de voie, le détecteur de somnolence, l’alerte anticollision, le freinage automatique d’urgence et la détection de piétons et animaux dans l’obscurité. Baptisé « Night Vision », cet équipement utilise une caméra infra-rouge qui mesure les différences de température entre un humain ou un animal et l’environnement, jusqu’à 100 m devant la voiture.

6
Les versions Hybrid sont équipées de roues en 19’’… heureusement, pas au détriment du confort de suspension.

Au volant

Nous avons pu prendre brièvement le volant des quatre motorisations. La finition est de bon niveau, tout comme la qualité des matériaux et du mobilier intérieur. Mention particulière pour les sièges qui bénéficient d’une certification pour leur ergonomie. Nous y avons trouvé avec plaisir une partie centrale d’assise réglable en longueur mais le soutien latéral pourrait être plus affirmé. Sur les versions haut de gamme, leurs réglages sont électriques et ils disposent de mémoire. En fonction des versions, ils sont chauffants tant à l’avant qu’à l’arrière et même ventilés à l’avant! La capacité du coffre peut atteindre 1650 litres, idéal pour une famille. Toutes les versions font preuve d’un très bon confort et d’un comportement routier équilibré, voire sportif pour la versions hybride 300 ch.

Opel Grandland Hybrid4 (2021)
Le tableau de bord « Pure Panel » est entièrement digital. Le combiné de bord est configurable par l’utilisateur tandis que l’écran central tactile accueille l’infotainement. Les menus sont clairs et assez intuitifs. La climatisation est située juste en-dessous et ses réglages sont manuels et faciles d’accès. L’ergonome des commandes est soignée, tout comme la qualité des assemblages et des matériaux.

La motorisation essence 1200 cm³ de 130 ch et 230 Nm est un peu juste en couple par rapport au poids de l’engin et il faut beaucoup jouer de la boîte, surtout sur routes sinueuses, afin que les relances et reprises soient correctes. Et c’est à la pompe que la facture se paye, nous avons vu s’afficher plus de 10 litres au tableau de bord! Les consommations normalisées sont de 6,1- 7,3 l et elle émet 137-166 gr CO2/ km. Certes, ses tarifs la positionnent de manière avantageuse mais c’est la version que nous avons trouvé la moins convaincante de la gamme. La version Diesel, à puissance identique, bénéficie d’un couple plus important (300 Nm, également à 1750 tr/ min). La boîte automatique à huit rapports est également plus agréable que la manuelle de la version essence. Côté consommation nous n’étions pas loin des 5,0 litres sur le parcours montagneux. Elle rejette entre 128 et 154 gr CO2/ km.

8
Les sièges avant bénéficient d’une certification ergonomique. La partie centrale de l’assise est mobile et soutient au mieux les genoux lors de longs trajets. Néanmoins, au vu des performances des versions Hybrid et Hybrid4, le dossier pourrait offrir un soutien latéral plus important.

Un autre monde…

Du côté des hybrides, c’est un autre monde. Homogènes, les deux versions sont agréables à conduire et offrent des valeurs de consommations réduites, de l’ordre de 4,3 l/ 100 km sur le même parcours que les versions essence et Diesel, avec des accélérations et des reprises d’un autre calibre, même si ce ne sont pas des sportives pures et dures au sens traditionnel du terme. Les versions Hybrid et Hybrid4 associent un moteur turbo 1600 cm³ à un moteur électrique à l’avant pour la première et également à l’arrière pour la seconde, ce qui en fait une traction intégrale. D’un côté ce sont 224 ch et 360 Nm, un 0 à 100 km/h en 8,9 secondes et une vitesse maximale de 225 km/h tandis que de l’autre il y a une cavalerie de 300 ch et 520 Nm, le 0 à 100 est couvert en 6,1 secondes et la vitesse de pointe atteint 235 km/h. En sommet de la gamme, le 1600 cm³ thermique développe 180 ch et est associé à un moteur électrique de 110 ch à l’avant et 112 ch sur l’essieu arrière.

Opel Grandland (2021)

La batterie a une capacité de 13,2 kWh. En mode électrique, la vitesse est limitée à 135 km/h, afin de ne pas vider la batterie trop vite. Le Grandland Hybrid4 offre quatre modes de conduite.  Le mode « hybrid » laisse la voiture choisir le mode de conduite le plus efficace, en fonction des circonstances. En ville, le mode « électrique » offre une bonne soixantaine de kilomètres d’autonomie, largement assez pour une grande majorité d’utilisateurs. Le mode sport permet de disposer des meilleures performances et le mode traction intégrale offre la sécurité des quatre roues motrices. Les consommations normalisées de la version Hybrid4 vont de 1,2 à 1,8 l/ 100km et les émissions de 28 à 41 gr CO2/ km. Dans tous les cas, la contenance du réservoir est de 43 litres. La batterie dispose de 96 cellules de 38 Ah et est garantie 8 ans ou 160.000 km. Située sous les sièges arrière, elle se recharge en deux bonnes heures via une wallbox de 7,4 kW.

9
La banquette arrière peut accueillir trois passagers dans des conditions de confort correctes. Au centre, des prises USB sont disponibles.

Récupération d’énergie au freinage et « e-Save »

Le moteur électrique situé sur l’essieu arrière de la Hybrid4 devient générateur à la décélération et convertit alors l’énergie de freinage en énergie électrique. Il suffit de mettre la boîte de vitesses en mode B afin d’optimiser la récupération d’énergie. La fonction « e-Save » permet d’économiser l’énergie électrique emmagasinée dans la batterie pour l’utiliser de la façon la plus judicieuse. La commande est tactile via l’écran central. La combinaison performances et consommation des hybrides est assez imparable, surtout par rapport à la version essence… La version 224 ch nous semble être le meilleur compromis. L’écart de prix avec la version Hybrid4 est difficile à justifier pour un usage quotidien dans notre pays et les performances de la version Hybrid sont largement suffisantes.

Opel Grandland (2021)
Le coffre propose des formes régulières et une contenance généreuse, idéale pour une famille. La modularité est bien réelle, avec une trappe à skis et un dossier qui se rabat en parties séparées.

En version essence, le Grandland débute à 30.500 €, en Diesel à 35.450 € tandis que les hybrides sont disponibles à partir de 43.450 € en deux roues motrices et l’Hybrid4 est affiché à partir de 49.450 €, soit quand même 5.000 € de plus que la version Hybrid, voilà de quoi réfléchir. Assemblé en Allemagne, à l’usine d’Eisenach (là d’où sortaient les… Wartburg !), ce nouveau Grandland sera livrable dès la fin de l’automne. Homogène, agréable à regarder, accueillant, confortable, très bien fini et équipé, il est proposé à des tarifs attractifs. Nul doute qu’il connaisse un réel succès auprès de nombreux pères et mères de famille pour sa seconde partie de carrière. (Par notre envoyé spécial à Francfort: Dimitri Urbain)

Opel Grandland Hybrid4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s