Essai: Opel Grandland X Hybrid4: en attendant mieux

Opel Grandland X Hybrid4

Comme tout le monde, Opel a dû parer au plus pressé pour éviter de devoir payer d’éventuelles amendes à l’Europe. Heureusement, sa reprise par le groupe PSA lui a donné accès à bon nombre d’éléments techniques très utiles en vue d’électrifier un véhicule. La dernière Corsa a ainsi pu bénéficier des composants de la Peugeot 208 électrique mais elle n’est pas la seule. Le Grandland X se décline pour sa part en variante hybride rechargeable PHEV et nous y avons goûté.

Opel Grandland X Hybrid4

Présenté en septembre 2017, le plus gros SUV de la marque au Blitz est basé sur la plateforme PSA EMP2. Sous le capot, on retrouve le bien connu 4 cylindres 1.6 turbo de 200 ch mais entre celui-ci et la boîte automatique à 8 rapports se cache un moteur électrique de 110 ch. Une seconde unité électrique (113 ch) est greffée sur le train arrière. Elles sont alimentées par une batterie de 13,2 kWh encastrée à la place de la roue de secours. La puissance des trois éléments combinés s’élève à 300 ch pour un couple de 520 Nm, ce qui permet de propulser ce Grandland X Hybrid4, ne pesant pas moins de 1.875 kilos (dont 375 kg de batteries), à 100 km/h en quelque 6 secondes.

Opel Grandland X Hybrid4

J’aime bien

Sur le papier, et même s’il n’affiche rien de sportif extérieurement, ces chiffres sont alléchants et dignes des fameuses OPC ayant fait la gloire sportive de la marque allemande lorsqu’on osait encore se faire plaisir au volant. Et effectivement, avec la batterie pleine, on s’amuse à snober les propriétaires de grosses berlines allemandes sur l’autoroute, à bord de notre Opel triste et gris. Cela offre des déplacements sereins et l’on peut, d’un coup d’accélérateur, quitter une zone d’autoroute encombrée par des trainards. Mais n’essayez pas de garder ce rythme sur les nationales, le premier virage vous rappellera inévitablement que ce SUV est haut sur patte et peu enclin à se faire secouer. Les gens bien-pensants nous diront que ce genre d’engin n’est pas fait pour cela…

Opel Grandland X Hybrid4

Plutôt malin

Il faudra donc miser sur son confort pour vendre ce Grandland 4×4. Et c’est vrai qu’on se sent plutôt serein à bord avec des suspensions privilégiant une certaine souplesse et une mécanique de velours. Positon de conduite élevée qui plait tant, environnement très classique, on ne s’énerve pas sur des touches tactiles qui ne répondent pas à nos injonctions, on n’est pas envahi par des éclairages d’ambiance. En clair, cet Opel a le charme désuet dont la marque cherche à tout prix à se débarrasser au risque de copier ce qui se fait ailleurs et de ne plus répondre aux attentes de sa clientèle. Mais l’avenir nous dira rapidement si c’est la bonne approche.

Opel Grandland X Hybrid4

J’aime moins

On pestera une nouvelle fois sur ce principe avec lequel on n’adhère pas. Notre habitation, datant des années 30, n’a pas du tout l’installation électrique à la hauteur des besoins pour ce genre de batterie. Et autour de chez nous, il n’y a pas de borne de recharge qui nous permettrait de laisser le véhicule et de rentrer chez nous pendant la recharge. Alors passer 30 minutes à côté d’une borne en attendant le plein d’électricité, ce sera sans nous. Bref, nous avons donc roulé avec la batterie vide durant tout notre essai avec comme conséquence, une consommation moyenne de 8,2 l/100 km. Avec un réservoir de 43 l qui imposera de fréquents passages par la pompe si vous ne rechargez pas votre hybride comme il se doit.

Opel Grandland X Hybrid4

Pourquoi je l’achète

Son classicisme ravira les personnes qui n’accordent guère d’importance à la taille des écrans. Les boutons et les comodos confirment qu’on est bien à bord d’une Opel même si le levier de vitesses et le sélecteur des modes de conduite (Electric, Hybrid, 4WD et Sport) proviennent des Peugeot 3008 et 5008. Le confort est assez gratifiant avec une insonorisation assez réussie et des sièges qui maintiennent parfaitement le conducteur et son passager. Les aides à la conduite sont nombreuses, comme on peut l’attendre d’un véhicule de ce prix et de cette catégorie. Il existe une position B du levier de vitesse qui régénère les moteurs électriques de manière forcée lors des lever de pied mais elle ne remplace pas l’usage des freins. Le compte-tours est remplacé par un indicateur de puissance et de régénération. Le petit écran couleur logé entre les cadrans fournit des infos sur le moteur actif. On l’a dit plus haut, la position des batteries permet de préserver le volume du coffre qui atteint 390 litres. Banquette rabattue, l’espace de chargement atteint 1528 l.

Opel Grandland X Hybrid4

Pourquoi je ne l’achète pas

Comme tous les véhicules de ce type, qui deviennent logiquement très nombreux, l’Opel Grandland X Hybrid4 cherchera avant tout à séduire les indépendants qui pourront y trouver des avantages au niveau fiscal. Pour le particulier, sortir 48.200€ alors qu’un modèle Diesel classique réclame 32.050€ est une hérésie que même un abonnement récent au parti écolo ne peut justifier. Il existe un bien un autre Grandland X hybride affiché au tarif de 43.450€ mais la version 1.6T sans artifice est échangée contre 35.550€. Si on ajoute qu’il faudra jongler constamment avec le câble d’alimentation, quelle que soit la météo, que la qualité de certains plastiques n’est pas aussi bonne que chez les cousins français ou encore souligner le manque de distinction entre les hybrides et les autres… le jeu en vaut-il vraiment la chandelle?

Opel Grandland X Hybrid4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s