Essai: Alfa Romeo Stelvio 2.2d Q4: par petites touches

IMG_1491

Ils ont été bien inspirés, les ingénieurs italiens, de ne pas toucher aux lignes du Stelvio. Trois ans après son lancement, le premier SUV de la marque au biscione n’a pas pris une ride et reste à nos yeux l’un des plus réussis du genre. Mais alors, nous direz-vous, quel est l’intérêt de cette nouveauté?

IMG_1495

En choisissant de ne pas tout chambouler à l’occasion de son passage par la case rajeunissement, les concepteurs du Stelvio se sont penchés sur deux points sensibles d’un modèle qui n’a malheureusement pas connu le succès escompté. Ils ont amélioré la qualité perçue dans l’habitacle et ils ont également revu le système d’info-divertissement. Pas de quoi fouetter un âne, surtout si c’est celui de Saint-Nicolas, mais l’occasion de reprendre le volant d’un  véhicule dont nous avions gardé un excellent souvenir.

IMG_1482

J’aime bien

Avec sa suspension active optionnelle, notre modèle d’essai s’est, une nouvelle fois, montré particulièrement dynamique. Le caractère propre aux modèles de la marque italienne est bel et bien préservé même si nous sommes, probablement, de moins en moins nombreux à nous en émouvoir. L’époque ne comprend plus que l’on puisse s’amuser au volant d’une voiture. Tant pis. Nous irons à contre-courant en vous racontant nos exploits sur quelques jolies routes du royaume. En optant pour le mode Dynamic du système DNA, les suspensions durcissent et le moteur montre davantage de répondant. Les superbes palettes au volant ne demandent qu’à être exploitées. Et le train arrière se montre gentiment taquin, en toute sécurité, il enroule les courbes en faisant oublier la masse et le gabarit du Stelvio mais également qu’il s’agit d’une quatre roues motrices. Le 2.2 Diesel profite de ses 210 ch mais surtout de son couple de 470 Nm. Ce n’est que du bonheur!

IMG_1462

Plutôt malin

Mais ce n’est pas pour profiter de son comportement dynamique que nous retrouvions ce Stelvio. En effet, on l’a dit plus haut, il a reçu de nouveaux habillages intérieurs et la finition est en net progrès. Les ajustages sont enfin dignes de son rang et les cuirs employés sont très agréables à la vue et au toucher. Les plastiques ont également favorablement évolués pour se montrer à la hauteur des attentes. Pour profiter du Diesel dans sa puissance la plus élevée, il faut nécessairement opter pour la finition Veloce comprenant, entre autre, les sièges en cuir Sport et les jantes de 20″ en alliage mais il faut payer pour profiter du Pack performance (2.600€) incluant les palettes au volant, le différentiel autobloquant et la suspension active. Ah, nous allions oublier un gros point positif: une fois que le système d’assistance au maintien dans la voie de circulation est désactivé, il le reste à chaque redémarrage!

IMG_1513

J’aime moins

Nous aurons bien du mal à lui trouver des défauts. La position de conduite n’est pas parfaite sans vraiment pouvoir expliquer la raison. On dirait qu’il y a un léger décalage entre le siège et la colonne de direction mais on finit par s’y adapter. Les places arrière ne brillent pas per leur habitabilité mais cela reste correct. Et puis la boîte de vitesses automatique réagit parfois de manière surprenante à des vitesses réduites, comme si elle continuait à accélérer alors qu’on souhaiterait rouler sur sa lancée en vue d’un feu rouge par exemple.

IMG_1461

Pourquoi je l’achète

On vous rassure tout de suite, il existe des versions plus modestes et plus accessibles de ce Stelvio 2020. Mais on a adoré pouvoir profiter de ce 2.2 Diesel dans sa version la plus puissante parce qu’il est bien utile pour effacer les dimensions du Stelvio et son poids. Comme tous les véhicules de ce genre, il doit composer avec une masse de 1.745 kg haute sur patte. Heureusement, le couple du 4 cylindres turbo et le différentiel offrent à ce Stelvio un comportement vif et amusant, tout ce que l’on attend d’une Alfa. Et comme annoncé, la qualité a effectué un véritable bond en avant et le système d’infodivertissement, qui s’est inspiré de ce que fait BMW, est désormais à la page même si les geeks y trouveront encore à redire.

IMG_1484

Pourquoi je ne l’achète pas

Affichée à 57.490€ avant d’avoir choisi le moindre pack, l’Alfa Romeo 2.2 de 210 ch aligne un prix de haut de gamme mais elle peut se le permettre. Les concessionnaires ont toujours fait d’excellentes remises et on peut en bénéficier à de nombreuses reprises dans l’année. Mais il faudra assumer les coûts de fonctionnement qui vont des taxes dues pour une cylindrée aussi importante à la consommation qui peut rapidement s’emballer si vous aimez prendre du plaisir au volant. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la position A (pour Advanced Efficiency Mode) du bouton DNA ne va pas privilégier l’économie d’essence mais plutôt la progression du Stelvio sur de la neige ou des terrains meubles. Un peu inutile vu l’usage qui en est fait la plupart du temps…

IMG_1507
IMG_1454
IMG_1488

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s