Match: Cupra Leon ST 1.4 e-Hybrid vs Renault Megane Grandtour E-TECh: Rouler chargé et branché

Avec un déficit de puissance de 87 chevaux par rapport à sa concurrente espagnole du jour, on pourrait croire que la Française n’a rien à faire dans cette confrontation. Et pourtant… Sa finition R.S. Line, son agrément et sa technologie lui permettent d’affronter ce break ibérique vendu pour bien plus sportif qu’il ne l’est en réalité.

CUPRA_Leon_Estate_4Drive_310VZ3_038

C’est indéniable, la jeune marque Cupra doit encore patienter pour se faire connaître dans nos contrées (159 voitures vendues chez nous entre janvier et avril). Mais elle veut y croire et le développement accéléré de sa gamme devrait l’y aider. Son caractère chic et sportif est mis en évidence par les teintes de sa carrosserie, gris mat dans le cas de notre véhicule d’essai, et les éléments sportifs de son habitacle comme les sièges enveloppants et le volant malheureusement proposés en option. Chez Renault, si l’on joue la carte de la sportivité, cela ne concerne désormais plus que la finition R.S. Line qui offre en effet quelques éléments extérieurs comme le bouclier avant et les jantes alu de 17″. A l’intérieur, du faux carbone et des liserés rouge offrent une ambiance dynamique mais on est loin de ce que la Cupra propose. En termes de design et de finition, avantage à la Cupra mais la Française n’a pas dit son dernier mot.

2020 - Essais Presse Nouvelle Renault MEGANE E-TECH plug-in (3)

Des chevaux essouflés

Sous le capot de la Mégane, on retrouve un 1.6 4 cylindres de 92 ch associé à un moteur électrique de 49 kW pour offrir une puissance totale de 158 ch et un couple de 205 Nm alors que la boîte automatique à crabots et sans embrayage propose un bel agrément. Mais notez que le système Renault ne dispose pas de charge rapide et qu’un cycle complet demande environ 5 heures, ramené à 3 heures avec une Wallbox. Ce qui n’est pas un problème lorsqu’on se limite à des trajets quotidiens entre la maison et le travail mais s’avérera plus ennuyeux si l’on parcourt des distances importantes mais c’est là un paradigme habituel avec pareil équipage.

Large-2968-CUPRALeonEstate

Du côté de la Cupra, on propose 245 ch grâce à un plus petit 1.4 (VW EA211) de 150 ch allié à une unité électrique forte de 80 kW. Son couple atteint les 400 Nm et la boîte automatique à double-embrayage propose elle aussi 6 rapports alors que sa batterie de 12,8 kWh est rechargeable en 5h45 sur prise domestique et 2 heures sur une borne de 3,7 kW. Au rayon des performances, l’Espagnole annonce une vitesse maximale de 225 km/h et un 0 à 100 km/h en 6″7 alors que la Française pointe à 183 et demande 9″8 pour atteindre les 100 km/h… il n’y a pas photo!

2020 - Essais Presse Nouvelle Renault MEGANE E-TECH plug-in

Sportives ? Non !

Pourtant, au volant, la Cupra déçoit. Certes, elles doivent toutes deux embarquer des batteries et composer avec des masses de 1642 kg pour la Leon et 1602 pour la Mégane Grandtour. Donc le sentiment de lourdeur est égal dans les deux voitures mais voilà, avec sa définition davantage axée sur la sportivité, la Leon ST n’est pas au niveau attendu. Alors, il y a bien des 3 programmes de conduite différents mais avec le mode Cupra le plus mordant, on doit composer avec une sonorité artificielle peu convaincante, une direction raffermie et un moteur plus nerveux, mais néanmoins vite étouffé, mais tout cela reste trop peu naturel à nos yeux. Le ressenti n’est pas suffisamment précis pour mettre en confiance et ce ne sont pas les multiples réglages de l’amortissement piloté qui nous feront changer d’avis. On n’a vraiment pas insisté et très vite, on est revenu à une conduite rapide mais bien plus orientée sur le Grand Tourisme. Disons que tout est trop lissé, trop aseptisé pour éprouver le moindre frisson de plaisir. Sans parler de la sonorité du moteur qui n’aime finalement pas trop être emmené dans les tours…

Photo 02.07.21 19 12 11

Avec la Renault, c’est un peu l’effet inverse qui s’est produit. On ne s’est pas laissé tromper par sa finition R.S. Line et à l’arrivée, elle s’est montrée plutôt amusante à mener rapidement. Je n’ai pas dit sportivement. La Mégane offre néanmoins un compromis réussi entre sportivité et confort et son châssis est toujours aussi bluffant. Malheureusement, le ressenti peu précis de sa direction n’incite pas à soigner ses trajectoires et retarder ses freinages. Gros grief à l’encontre des deux voitures, inhérent à leur constitution, le ressenti des freins n’est vraiment pas agréable et sentir la voiture qui ralentit fortement lorsqu’on lève le pied de l’accélérateur est un sentiment très désagréable à nos yeux, poussant notre fille adolescente à nous demander pourquoi nous freinions si tôt alors qu’on n’avait pas encore mis le pied sur le frein. Ce sont là les nouvelles sensations offertes par les modèles électrifiés dont on se passerait volontiers.

match arrière

Capacités volumiques

Si vous lisez ce comparatif, c’est que vous êtes intéressés par le volume de chargement de ces deux breaks. Et là, la gagnante est la Cupra avec 470 litres, soit 50 de plus que la Mégane. Et du côté des réservoirs à carburant, c’est l’égalité presque parfaite avec un volume, ridicule, de 40 litres. Autant dire que cela doit vous inciter à utiliser la prise de recharge le plus souvent possible sous peine de consommer exagérément. Lors de mes essais, sans recharges, j’ai consommé 6,4 l/ 100 km avec la Grandtour et 7,8 l avec la ST en ayant parcouru 400 km dans les deux cas. Notez encore, pour être complet, que le système d’infodivertissement de la Cupra n’a rien voulu savoir lors d’un trajet d’une trentaine de kilomètres. Plus aucune fonction ne s’ouvrait (GPS, GSM ou encore radio)… mais de son côté, la Renault, affichant un très faible kilométrage, nous a privé de l’air-conditionné durant 7 jours. Balle au centre donc!

2020 - Essais Presse Nouvelle Renault MEGANE E-TECH plug-in (5)

Victoire Renault !

Vous l’aurez compris, notre cœur balance en faveur de la Française. Elle n’essaye pas d’en rajouter par rapport à ce qu’elle offre. Certes, elle est moins puissante et moins moderne que sa concurrente du jour, bardée de logos cuivrés et d’écrans aux touches elles aussi tactiles qui nous ont souvent irrités en ne réagissant pas assez vite à nos appuis. Etonnamment, la génération de ma fille ne rencontre pas ce genre de soucis avec pareilles commandes. Au rayon des tarifs, comptez 44.110€ pour cette Cupra Leon ST de 245 ch mais il existe une version de 204 ch à 42.580€. Des tarifs salés mais qui se justifient par l’exclusivité de la marque et son positionnement sur le marché. Pourtant, ce qui peut le plus la distinguer d’une Seat classique, dans l’habitacle, à l’image de son volant supersport avec boutons satellites (715€) ou de ses sièges enveloppants réglables électriquement (660€) se payent en supplément.

Photo 02.07.21 19 08 44

Beaucoup plus discrète, la Renault Mégane Grandtour est disponible à partir de 38.875€ avec cette finition R.S. Line qui lui va bien. Cela reste des prix coquets pour des breaks de cette catégorie mais la fiscalité encourage les indépendants à opter pour ce type de combinaisons totalement déductibles. Les particuliers préfèreront des motorisations plus classiques et moins chères indisponibles chez Cupra.

2020 - Essais Presse Nouvelle Renault MEGANE E-TECH plug-in (4)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s