Nouveauté : Peugeot 408 : généreuse en style

Peugeot enrichit sa gamme… La 408 se place entre les 308 et 3008 et réinterprète la berline compacte. Dérivée du prototype P54 de 2015, sa garde au sol est plus élevée que celle d’une berline classique tandis qu’une série d’éléments de protection noirs en font un crossover. Notre consoeur, Sabrina Parant, a pu la découvrir en exclusivité il y a quelques semaines à Paris et nous en a ramené des photos.

2
La nouvelle 408 se situe en haut de gamme du segment C, entre la 308 et le 3008. Elle associe les avantage d’une berline compacte, aérodynamique, qui devrait se révéler agile, à la position de conduite haute et l’excellente visibilité d’un SUV.

Esthétique et pratique

La nouvelle 408 est donc un crossover situé en haut de gamme du segment C et associant les meilleurs éléments d’une berline, d’un break et d’un SUV. Tout comme la 308, elle repose sur la plateforme Stellantis EMP2. Elle mesure 4,69 m de long et 1,48 m de haut, soit une augmentation de 44 cm en longueur et 40 en hauteur par rapport à cette dernière.

3
Un coupé 5 portes peut aussi être pratique et disposer d’un accès facile aux places arrière.

Par rapport à un SUV, elle est plus basse et possède une meilleure aérodynamique : son Cx de 0,28 est gage de consommations réduites. Egalement très proche de sa cousine C5-X, elle en partage les dimensions. Par contre, elle n’a rien à voir avec… la 408 chinoise qui, elle, est une berline classique dérivée de la 308. La calandre représente une évolution de la face actuelle de la gamme Peugeot. Les touches chromées de la 308 ont disparu, au profit d’éléments verticaux ton caisse, plus marqués vers les bords extérieurs du pare-chocs. La calandre semble flotter et se fondre dans la caisse. Le traitement de l’arrière de la 408 surprend : les ailes sont découpées en facettes, à partir de lignes trouvant leur origine dans le passage de roue.

4
La calandre maison évolue et perd les touches de chrome de la 308 au profit d’éléments peints ton caisse. Elle préfigure les évolutions prochaines de cet élément sur le reste de la gamme, afin de l’uniformiser.

Le pare-chocs arrière traité en noir (rappel du côté SUV), tranche avec la couleur de la caisse et dynamise l’ensemble. Un diffuseur proéminent est également utilisé. Les feux sont de taille plutôt réduite et reçoivent un spoiler qui fait un peu penser à une Porsche. Le hayon arrière est flanqué d’appendices aérodynamiques latéraux, baptisés « oreilles de chat ».

5
En haut de gamme, les versions GT reçoivent des jantes en 20’’ dont Peugeot qualifie le design de « disruptif ». La combinaison de lignes droites et de courbes donne un ensemble original qui remplit bien les passages de roues.

L’arrière de la voiture est plus haut que l’avant, ce qui permet de dégager beaucoup d’espace dans le coffre. Sa contenance passe de 536 litres, banquette relevée, à 1611 litres lorsqu’elle est baissée.

6
A l’arrière, le pare-chocs intègre un diffuseur noir créant une tension avec le reste de la caisse. Les feux reprennent la signature oblique à trois éléments du reste de la gamme.

Dérivée de la 308

Côté motorisations, trois niveaux de puissance sont au programme : le trois cylindres 1200 cm3 de 130 ch reprend du service, aux côtés de deux motorisations hybrides rechargeables 1600 cm3, en 180 et 225 ch.

10
Le prototype P54 date de 2015 mais ce n’est que tout récemment qu’il a pu évoluer et se muer en modèle de série. Ce dernier en respecte beaucoup l’esprit et les formes générales mais a été adapté pour satisfaire aux différentes réglementations.

Un moteur électrique de 81 kW est associé au moteur thermique. La capacité de la batterie est de 12,4 kWh. L’autonomie en électrique devrait être similaire à celle de la 308 PHEV, soit environ 50 km. Pas de diesel au programme et une seule boîte de vitesses disponible, l’EAT8 automatique à huit rapports. A terme, la motorisation essence sera remplacée par un hybride léger et une version 100% électrique arrivera en haut de gamme.

8
Le tableau de bord est celui de la 308, avec la dernière version de l’i-cockpit, compatibilité Android et Apple, ainsi que la reconnaissance vocale sur certaines versions. L’écran central tactile est un 10’’ tandis que le combiné de bord est digital.

L’intérieur est identique à celui de la 308. Le petit volant est de la partie… tout comme la dernière évolution du i-cockpit, comprenant un écran tactile 10’’ (avec effet 3D sur certaines versions) associé à un combiné digital, avec compatibilité Android Auto et Apple Car Play. Six boutons digitaux, configurables, permettent d’avoir accès rapidement aux fonctions les plus utiles pour le conducteur. Le silence à bord participe au confort, raison pour laquelle, en fonction des versions, le pare-brise et la vitre de hayon sont plus épais… afin de mieux isoler l’intérieur. La panoplie classique et habituelle d’aides à la conduite est bien entendu présente.

7
Même si le seuil de coffre est élevé, sa contenance et ses formes permettent d’associer esthétique et aspects pratiques au quotidien.

Positionnement haut de gamme

Les tarifs de la 408 se situeront entre ceux de la 308 et du 3008, en haut du segment C. Peugeot vise une clientèle préférant une berline mais ayant besoin de plus d’espace que ce qu’offre une 308, sans pour autant franchir le pas du SUV. Autrement dit, elle cible une clientèle proche de celle de la Citroën C5X, à la recherche d’une excellente visibilité liée à une position de conduite haute mais… sans doute plus sensible à une esthétique jeune et sportive que cette dernière.

9
Les places arrières ne semblent pas trop étriquées même si la forme du pavillon devrait limiter la garde au toit des passagers.

Histoire de simplifier la tâche de l’acheteur, un nombre réduit de finitions seront disponibles et elles pourront être agrémentées de quelques packs d’options. (Texte : Dimitri Urbain, Photos exclusives : Sabrina Parant, Media Stellantis)

11
Elle aussi dérivée de la 308, la 408 chinoise n’a rien à voir avec sa cousine occidentale. Ici, il s’agit plutôt d’une berline compacte dérivée de la cinq portes, dont elle conserve d’ailleurs un maximum d’éléments. La 408 européenne, bien que dérivée d’une base identique, reçoit une esthétique propre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s