Essai exclusif: Mercedes-AMG GLE 53 4MATIC+ Coupé: poussée continue

DSC_2165

Le GLE chez Mercedes, c’est le sommet en matière de SUV. Le confort est exceptionnel et l’on trace sa route avec une sérénité magistrale. Alors, lorsqu’AMG lui glisse un 6 cylindres en ligne fort de 435 ch sous le capot, il devient carrément incontournable si vous traversez fréquemment l’Europe. Alors certes, il existe un GLE63 Coupé dont le 4.0 V8 dispense 570 voire 612 ch mais est-ce vraiment nécessaire?

DSC_1886

Il en impose ce SUV aux lignes de coupé. Il faut faire preuve d’une certaine souplesse pour grimper à bord et nos passagers n’ont pas toujours trouvé cela amusant. Une fois installé, on découvre l’univers cher à la marque étoilée avec des matériaux de grande qualité, une finition irréprochable et une technologie hypermoderne. Les grands écrans s’imposent au tableau de bord et il faut toujours un certain temps d’adaptation pour afficher les données qui nous intéressent le plus mais l’on s’y fait vite. Avec ses dimensions à peine supérieures à celle du petit frère GLC Coupé, il n’offre pas une habitabilité exceptionnelle aux places arrière et le coffre est à peine plus grand avec 10 litres de mieux pour atteindre 510 dm³.

DSC_1985

J’aime bien

Appuyer sur le bouton du démarreur est toujours un moment particulier à bord d’une Mercedes-AMG. Mais comme toute la gamme, le 3.0 l se fait beaucoup moins entendre que par le passé, normes européennes obligent. Et c’est bien regrettable! L’époque n’est malheureusement plus aux excès et à la gaudriole. Passons. Une fois en route, le GLE 53 Coupé se veut donc assez discret surtout dans le blanc de notre version d’essai. Mais lorsque la route se dégage et que de longues lignes droites se présentent, on appuie sur l’accélérateur et là, on efface d’un coup la rangé de traine-savates emboîtés sur la bande de droite. C’est toujours agréable d’avoir de la puissance (435ch – 520 Nm) sous le pied et une fois encore, les talents de motoriste de la maison AMG sont à souligner. Quel moulin! C’est véritablement le point fort de ce SUV.

DSC_2047

Plutôt malin

Si comme nous, vous aimez profiter de la mécanique thermique tant qu’il en est encore temps, vous passerez en mode Sport ou Sport Plus pour entrer dans une nouvelle dimension. Sans offrir davantage de ressenti, la direction se veut plus directe, le roulis est davantage maîtrisé et la réponse à l’accélérateur est plus franche sans oublier une ligne d’échappement, trop discrètement, libérée. On saute d’un virage à l’autre, la cavalerie donne tout pour faire oublier les 2,3 tonnes de l’engin mais attention aux freinages, la masse se rappelle alors à votre bon souvenir. Ce SUV très dynamique préfère logiquement les courbes régulières des autoroutes allemandes et leurs portions sans limitation de vitesse.

DSC_2386

J’aime moins

L’image des gros SUV n’est déjà pas flamboyante auprès d’une partie des automobilistes alors la taille imposante de notre GLE Coupé n’a pas entraîné que des réactions positives chez tout le monde. Il faut donc pouvoir assumer la possession d’un pareil engin dont la grille de calandre carnassière ne passe pas inaperçue. Quoique… certains utilisateurs très occasionnels de la bande de gauche n’ont visiblement pas été impressionnés par l’arrivée du GLE 53 dans leur rétroviseur.

DSC_2107

Pourquoi je l’achète

Confort sommital, finition irréprochable, technologie embarquée dernier cri, le Mercedes-AMG GLE 53 Coupé fait partie de ce que l’on fait de mieux en la matière. On est parfaitement installé pour avaler les kilomètres en jonglant habilement avec les contrôles de vitesse. Parce que l’on aime évidemment profiter de la cavalerie sous le capot qui en donne largement pour son argent. Les modes de conduite permettent d’opter pour ce qui nous convient le mieux en fonction de notre humeur. Et comme toutes les AMG, celle-ci propose également les affichages destinés à la conduite sur circuit avec les tracés des circuits européens et la possibilité d’enregistrer la télémétrie. Pour amateurs de sensations fortes… A peine plus grand qu’un GLC Coupé, le GLE Coupé 53 s’affiche à 109.263€ avant d’avoir coché la moindre option. Une jolie somme qui reste pourtant 35.000€ moins chère que le 63 et son 4.0 V8. Alors certes, le 6 en ligne est moins noble aux yeux de certains mais il est pourtant largement suffisant dans une telle carrosserie.

DSC_1948

Pourquoi je ne l’achète pas

Avec une masse de 2300 kilos (désormais équivalente à celle des SUV compacts 100% électriques), le GLE Coupé demande une certaine retenue lorsqu’on s’amuse sur des petites routes et il ne faut jamais oublier son poids en entamant son freinage. En plus d’une taxation plein pot typiquement belge, il faudra également prévoir un budget conséquent pour remplir le réservoir mais cela n’est pas vraiment une surprise. Car même si le GLE 53 est partiellement eco-frendly, il est équipé d’un système 48v mild-hybrid, il doit néanmoins composer avec un solide appétit, notre moyenne s’étant chiffrée à 13,8 l/ 100 km à l’issue de nos 840 km d’essai. En ayant le pied plus léger et une conduite particulièrement économique, on peut essayer de viser les 10 l mais pas moins… (Photos: Pierre Fontignies)

DSC_1908

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s