Subaru en forme pour 2022 !

Subaru est un cas unique dans l’industrie automobile. L’année dernière, la marque a produit 860.000 véhicules, dont 640.000 ont trouvé preneur aux Etats-Unis. Le Japon ne représente que 100.000 ventes alors que le reste du monde (dont l’Europe) représente 120.000 ventes. En 2021, 52% des ventes en Europe étaient des véhicules hybrides et depuis près de cinquante ans, la marque a produit vingt millions de véhicules à transmission intégrale.

1
Le Forester bénéficie d’un nouveau visage pour 2022 : pare-chocs, calandre et phares ont été modifiés.

Technologie tous azimuts

Outre les voitures, Subaru est également très actif dans l’aéronautique : sous-traitant de Boeing,  développement d’un drône supersonique ou encore en association avec Bell, pour l’hélicoptère 412 EPX.  Mais revenons à l’automobile ! Le réseau belge de la marque est assez clairsemé. Chez Subaru, pas de concession tapageuse, de bâtiment à l’esthétique dernier cri… c’est sans doute la dernière marque automobile où le patron du garage passe de l’atelier au bureau pour vous vendre une voiture ! Garages qui sont encore, très souvent, aux mains de la même famille depuis des lustres, des gens tout autant passionnés par la marque japonaise que leurs clients. Cela crée une relation de confiance qui dure, dans certains cas, depuis des dizaines d’années et se poursuit sur plusieurs générations.

2
Le pare-chocs arrière évolue également de façon discrète. Désormais, les barres de toit sont finies dans un ton gris.

Subaru s’adresse plutôt à des passionnés qui se sont largement informés et ont mûrement réfléchi leur achat. D’ailleurs, à la différence de nombreuses autres marques, la clientèle Subaru ne compte quasiment exclusivement que des clients privés. C’est l’une des raisons expliquant un taux de fidélité très élevé à l’heure du remplacement. C’est aussi pourquoi la clientèle de la marque conserve sa voiture bien plus longtemps que celle d’autres constructeurs. Actuellement, la gamme se compose de trois SUV : l’Outback, le Forester et le XV. Ce dernier représente environ 37% des ventes de la marque tandis que les deux autres modèles tournent aux alentours des 30%.

9
Développé en étroite collaboration avec Toyota, la Solterra est le premier SUV 100% électrique de Subaru. La marque promet une autonomie d’environ 400 km grâce à une batterie de 71 kWh dont la capacité, après dix ans d’utilisation, devrait toujours être équivalente à 90% de celle d’une neuve.

Conscience écologique

Depuis plusieurs années, le constructeur japonais a mis en place des démarches environnementales significatives dans ses processus de production. Depuis 2004, Subaru Of Indiana Automotive, aux Etats- Unis, est une usine « zéro déchets ». Au Japon, les concessions sont neutres en carbone et le recyclage de Subaru en fin de vie permet d’alimenter en chauffage des serres où poussent des fleurs ! Il y a plusieurs années que la marque a arrêté la production de moteurs diesel, par exemple. De même,  nombre de technologies de dépollution ont été adoptées bien avant qu’elles ne soient rendues obligatoires.

7
Le réglage de la température de la climatisation peut désormais se faire également par mode haptique : il suffit de bouger la main pour la modifier.

En outre, la longévité et la solidité des produits maison contribue également à diminuer leur impact écologique. Comme tous les autres constructeurs actifs sur les marchés européens, Subaru n’a pas le choix et doit passer à l’électrique. Le défi majeur réside dans la conservation des valeurs et sensations traditionnelles de la marque, afin de ne pas s’aliéner sa fidèle clientèle, tout en pouvant enregistrer des ventes de conquête. Et certainement développer quelques ventes en flotte au passage !

11
L’esthétique de la Solterra ne laisse pas de doute sur son mode de propulsion. Afin de préserver l’ADN de la marque, elle reçoit deux moteurs électriques d’une puissance de 80 kW, l’un est monté sur l’essieu avant et le second sur l’essieu arrière. La puissance égale permet de conserver une « transmission intégrale symétrique ».

Subaru Solterra : première électrique !

Dévoilée en première européenne ce 12 janvier, la Solterra est la toute première Subaru électrique. La marque remet le couvert avec Toyota : après les deux générations de coupé BRZ, voici le second modèle développé en commun. Cette collaboration n’est pas un hasard puisque Toyota détient vingt pourcent du capital de Subaru. Subaru reste, bien entendu, libre de ses choix techniques mais la collaboration est multiforme : partage des points fort de chacun, en construisant de meilleures voitures et en les vendant dans le cadre d’une concurrence « saine et amicale », pas moins ! La Solterra est un SUV de taille imposante et identique au BZ4X de Toyota. La voiture mesure 4,69 m de long pour 1,86 m de large et 1,65 m de haut, l’empattement étant de 2,85 m. Elle est équipée de moteurs électriques synchrones de puissance égale : 80 kW.  L’un est monté à l’avant et le second à l’arrière, ce qui permet de conserver le principe de la transmission intégrale symétrique avec puissance disponible identique sur chaque essieu. La batterie Lithium-Ion de 71kWh est implantée dans la partie centrale de la caisse et fait partie intégrante de sa structure.

10
La Subaru Solterra partage son esthétique avec la Toyota BZ4X. Elle sera rapidement disponible en Europe, où elle vient d’être présentée officiellement.

La rigidité de la caisse et la résistance aux chocs latéraux ont fait l’objet de travaux très poussés afin de les augmenter de manière très importante : de 120 % dans le premier cas et de 200% dans le second. Après dix ans d’utilisation, la capacité de la batterie devrait toujours être équivalente à 90 % de celle d’une batterie neuve. Subaru reste prudent et honnête quant à l’autonomie, parlant « d’environ 400 km, en fonction des conditions et de l’usage ». Nous ne manquerons pas de l’essayer pour vous dès que possible ! Le SUV Solterra utilise le système maison baptisé « X–Mode AWD », censé renforcer la sensation de sécurité sur mauvaises routes. Il est associé à un contrôle de motricité permettant de rouler à vitesse constante sur sol dégradé, tout en renforçant la stabilité du véhicule. Ce nouveau modèle sera disponible en cours d’année et les tarifs annoncés ultérieurement.

5
Au centre de la planche de bord, un écran de grand format donne accès à toute une série d’applications. Si le noir domine, il ne faut pas oublier que Subaru équipe une majorité de ses véhicules d’un toit ouvrant vitré grand format, ce qui évite toute impression de claustrophobie.

Le Forester 2022 dans la continuité

Cet autre SUV est équipé d’un moteur boxer de 2 litres et 150 ch. Le couple s’établit à 194 Nm. Sa consommation moyenne est de 8,1 l/ 100 km et ses émissions de CO2 de l’ordre de 185 gr/ km (WLTP). La transmission intégrale symétrique permanente figure toujours bien évidemment dans la dotation de série du Forester 2022. Il se démarque par une suspension revue et associée au système de gestion de terrain autonome baptisé « X-Mode » qui permet de le sortir de situations délicates. Désormais, une fois activé, il se mettra en veille au-delà de 40 km/h et se réactivera automatiquement sous 35 km/h.

3
Subaru partage les valeurs du judo : fun, safe and tough… de quoi affronter tous les terrains dans toutes les conditions, avec un excellent niveau de confort.

Extérieurement, les retouches sont nombreuses : pare-chocs avant et arrière, calandre, phares,  antibrouillards, rails de toit en finition argentée ainsi que de nouvelles jantes 18’’. Sans oublier une palette de teintes élargie. Côtés sécurité et confort, la marque a pensé aux propriétaires actifs en l’équipant de deux crochets à l’arrière, de quoi éviter d’avoir des vêtements mouillés dans le coffre. En outre, à partir de la finition « Luxury », la température intérieure peut se régler très simplement d’un mouvement de la main, grâce au système intégré de surveillance du conducteur.

8
L’Eyesight regroupe une panoplie de technologie de sécurité grâce auxquelles Subaru veut parvenir à ce qu’il n’y ait plus de victimes tuées lors d’accidents de la route impliquant des véhicules de la marque.

EyeSight : ceinture noire en sécurité !

L’EyeSight est un véritable œil de lynx, breveté par Subaru. Il s’inscrit dans la stratégie de la marque visant à réduire à zéro le nombre de victimes d’accidents de la route dans lesquels des Subaru sont impliquées. Il utilise deux caméras situées en haut du pare-brise. Afin de prévenir les collisions aux intersections, il est notamment combiné à un système de freinage actif. Cette nouvelle version bénéficie d’un logiciel de reconnaissance d’images plus puissant ainsi que d’un angle de vision élargi. En outre, il se combine à un régulateur de vitesse adaptatif avec maintien de voie, un système d’alerte en cas de sortie de voie, d’une direction autonome en cas d’urgence, d’un dispositif de reconnaissance des lignes et bords de route ou encore d’une direction adaptative s’alignant sur le véhicule qui précède la Subaru.

4
Le judoka Matthias Casse, médaillé olympique, est ambassadeur de Subaru en Belgique. La marque a créé une série limitée du nouveau Forester à son nom, caractérisée par ses jantes et bandes latérales noires, rappelant la ceinture noire du jeune sportif.

Black Belt Edition

Le judoka Matthias Casse (médaillé olympique) est l’ambassadeur de Subaru depuis 2019. La marque matérialise désormais ce partenariat au travers d’une série limitée. Le modèle choisi, le nouveau Forester, est baptisé « Black Belt Edition » pour l’occasion. A la base, il s’agit d’un modèle « Luxury » dont la teinte extérieure est « Crystal White ». Les jantes noires sont accompagnées de bandes de même teinte sur la ceinture de caisse et de coques de rétroviseurs spécifiques.

6
Le X-Mode, la botte secrète de Subaru pour transformer le Forester en véritable baroudeur et lui permettre de se sortir de toutes les difficultés avec maestria.

Sur le tableau de bord, une plaquette exclusive et numérotée (de 1 à 11, dont 10 destinés à la vente et un à Matthias Casse) est présente. La référence à la ceinture noire du judoka rejoint celle portant sur les valeurs traditionnelles de Subaru : fun, safe and tough (amusant, sûr et résistant). Cette série limitée coûte 43.545 € et il y a déjà un Forester 2022 à partir de 35.995 €. (Texte : Dimitri Urbain – Photos : Subaru)

Subaru va tenter de réaliser un nouveau record sur le Nürburgring !

stiera_35

Histoire de retrouver un peu de son lustre sportif d’antan… et aussi d’engranger de l’expérience en matière de technologies neutres en carbone adaptées au sport automobile, Subaru va se lancer à la conquête du record du tour sur le circuit allemand. Objectif visé ? Descendre sous 6’40’’ ! Le Concept car STI E-RA vient d’être dévoilé à Tokyo ; « E-RA » est l’acronyme de « Electric- Record Attempt ». Il est équipé de quatre moteurs électriques développant 800 kW au total (soit plus de 1000 ch DIN…) étudiés et produits par Yamaha. Une batterie lithium-ion de 60 kW est également montée sur le véhicule.

stiera_37

Afin de mieux faire passer cette puissance au sol, le proto est aussi équipé d’une répartition vectorielle du couple évoluée et s’adaptant en permanence à différents paramètres : vitesse des roues,  vitesse du véhicule, angle de volant, accélération, angle de lacet, ou encore la pression exercée sur la pédale de frein. Le prototype va être testé au Japon tout au long de cette année, avant de prendre le chemin de l’Europe en 2023. Si la tentative est un succès, nul doute que les retombées sur les ventes du tout nouveau Solterra et les futurs modèles électriques de la marque seront importantes. (D.U.)

stiera_38

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s