Essai nouveauté: Renault Kangoo: le combispace se « berlinise »

Photo 21.05.21 14 18 16

4.200.000, c’est le nombre de Renault Kangoo écoulés depuis son lancement en 1997. De quoi plébisciter son espace, son volume et sa modularité, trois qualités qui ont incontestablement séduit les acheteurs. Mais ce qui est amusant, c’est qu’avec le temps et la multiplication des SUV, le Kangoo ressemble de moins en moins à une camionnette et se montre même plus compact que bon nombre de ces engins inutilement surélevés et disproportionnés. Et la troisième génération qui débarque chez nous, dès le mois de juin, apporte désormais une touche d’élégance à ce combispace.

Sincèrement, on peut dire qu’il s’est taillé un joli costume ce nouveau Kangoo. Il s’offre une prestance inédite et adopte des postures dignes d’une berline. A l’image de son capot horizontal nervuré, de sa face avant très verticale ou encore de ses flancs dépourvus de baguettes de protection. L’identité visuelle de la marque au losange est indéniable alors que la face arrière reprend la signature lumineuse en forme de C. L’intégration complète des vitres latérales et des inserts noir brillant s’allie aux pièces peintes dans la teinte de la carrosserie et aux jantes aluminium diamantées pour lui donner un caractère bien trempé.

Photo 21.05.21 14 16 16

L’intérieur n’est pas en reste avec une planche de bord totalement redessinée marquée par des inserts chromés et un bandeau imitation bois sombre brossé. Cela apporte une certaine distinction majorée par l’écran central Easy Link de 8″ intégré à la planche de bord. Une climatisation automatique bi-zone est proposée en option et elle se complète désormais de deux aérateurs orientables en dos de console centrale, destinés aux occupants des places arrière. Enfin, selon Renault , l’insonorisation aurait été particulièrement améliorée.

Photo 21.05.21 14 29 21

Les capacités modulaires du nouveau Kangoo demeurent évidemment l’un de ses points forts grâce à sa banquette rabattable 2/3-1/3, son siège passager avant escamotable, ses barres de toit innovantes qui passent d’une position longitudinale à une positon transversale sans outil, sans oublier ses portes avant ouvrables à 90° ou encore ses 49 litres de rangement pratiques et accessibles dans l’habitacle. Le coffre dispose d’un volume de 775 l en 5 places mais le volume de chargement peut grimper jusqu’à 3500 l avec la banquette rabattue et le siège du passager avant escamoté!

Photo 21.05.21 14 15 21

Pour ce très bref essai, nous disposions d’un modèle dCi 95 dans une nouvelle teinte appelée Brun Terracotta. Retrouver un Diesel sous le capot devient tellement rare qu’on en vient à apprécier ces moments. Economique, discret mais suffisamment coupleux (246 Nm) pour offrir des reprises intéressantes, ce moteur peut emmener le Kangoo à 164 km/h et signer le 0 à 100 km/h en 15 sec. Des performances suffisantes lorsqu’il s’agit de transporter toute la petite famille en bon père de famille. Lors des trajets quotidiens, le combispace se révélera silencieux, confortable et à la page en matière d’infodivertissement. La position de conduite et des suspensions absorbant peu discrètement les casse-vitesse rappellent les dispositions utilitaires de ce Renault, mais cela ne constituera guère un frein aux amateurs de la formule. Et pour ceux qui n’en auraient pas encore assez, une version allongée à 7 places est attendue plus tard dans l’année. Les prix débutent à 22.625€ tvac pour le Blue dCi95 en finition Edition One et grimpent à 27.100€ pour le tCe130 en finition Intens.

Photo 21.05.21 14 14 04

Bref, voilà le Renault Kangoo paré pour une troisième vie toujours aussi riche en offrant une alternative très convaincante aux SUV grâce à son style robuste, sa praticité indubitable et ses 14 aides à la conduite. Gageons qu’avec un peu d’imagination, certains parviendront à lui offrir un look très exclusif à travers quelques modifications…

Photo 21.05.21 15 16 52
Au volant du Trafic Spaceclass

L’occasion fait le larron. Comme Renault nous proposait également d’essayer son nouveau Spaceclass, la version luxueuse du Trafic Combi, on s’est pris, le temps d’une boucle de quelques minutes, pour un chauffeur VIP particulièrement gâté. Logiquement, le cuir s’invite à bord au même titre que les sièges individuels pivotants et coulissants sans oublier la table centrale amovible afin de transformer ce véhicule en véritable salon mobile. Au volant, le chauffeur découvre une nouvelle planche de bord exclusive Gris Météor alors que le volant chromé est en cuir lui aussi. Un habitacle où l’on peut stocker 13,2 litres dans les différents rangements, dont un disposé juste devant le conducteur, sur le dessus du tableau de bord, sans oublier le tiroir Easy Life qui permet d’avoir 6,6 l de rangement à portée de main.

Photo 21.05.21 15 17 20 (1)

A bord de ce minibus classieux, on retrouve le système multimédia Easy Link et son écran de 8 pouces sans oublier le chargeur de smartphone à induction. Sous le capot, nous disposions du 2.0 Blue dCi 170 avec la boîte EDC. De quoi déplacer les passagers dans un confort royal en disposant constamment d’une belle réserve sous le pied. Pour une consommation annoncée de 7,5 l/100 km de moyenne. Son prix serré et son équipement généreux devrait le placer en bonne position sur la liste d’achat des transporteurs…

Photo 21.05.21 15 27 04 (1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s