BRC : Spa Rally : un parcours 5 étoiles pour la finale

L’ambiance était au recueillement mais également à une certaine colère hier soir, lors de la conférence de presse organisée par la famille Jupsin pour présenter la 7e édition du Spa Rally. Un rallye qui clôture la saison belge en proposant un parcours au caractère bien trempé et qui peut se targuer, une nouvelle fois, de la présence au départ d’une vedette internationale en la personne de Thierry Neuville !

07bce75e71dd210d827dcc64561630b2_XL

C’est par une minute de silence en l’honneur de Bruno Blaise que cette présentation a débuté à la demande d’un Christian Jupsin particulièrement ému. Les deux hommes s’étaient tiré la bourre, il y a bien longtemps, en championnat de Belgique des Rallyes mais c’est surtout à bord de la célèbre Opel Corsa de Bruno que Christian a disputé les Legend Boucles en 2019.

Une fois ce moment de forte émotion passé, l’équipe organisatrice a très logiquement insisté sur le fait que, malgré toutes les rumeurs et les mensonges propagés sur les réseaux sociaux, il n’a jamais été question d’annuler l’épreuve. Et Christian d’insister sur le rôle à jouer par la presse spécialisée ou non pour soutenir plus que jamais les organisateurs d’épreuves officielles qui sont souvent amalgamés à de trop nombreuses pseudo-balades voire à des rallyes pirates parfaitement illégaux. Faut-il rappeler que les épreuves du Championnat de Belgique des Rallyes font l’objet de normes de sécurité particulièrement contraignantes et qu’un rallye ne peut être organisé sans l’aval du ministère de l’Intérieur ? Un plan de sécurité très détaillé, avec les zones interdites aux spectateurs photographiées et mentionnées, est établi officiellement et même si l’erreur est humaine, on n’a jamais été aussi méticuleux sur le sujet qu’en 2022. On en veut pour preuve le dernier Rallye de Wallonie où nous avons été refoulés à plus de 10 mètres de la route à un endroit où, depuis toujours, nous étions installés en bord de route entre de très gros arbres…

Condroz2022_JB_103

Un tracé pour gros cœurs

Christian Jupsin a également tenu à remercier les bourgmestres des communes concernées qui lui gardent leur soutien total. C’est ensuite Florian Jupsin qui nous a présenté les spéciales prévues au menu de cette édition 2022. Samedi, quatre secteurs chronométrés sont au programme : Stavelot-Coo, Spa, Chevron et Moulin du Ruy. Les deux premiers seront disputés à trois reprises alors que les deux derniers ne seront parcourus qu’à deux occasions. La première étape se terminera à 19h36 par le passage sur le podium placé au centre de la ville d’eaux. Un retour au cœur de la cité thermale qui permettra au public de découvrir le rallye au plus près et offrira une ambiance bien plus chaleureuse que le paddock du circuit de Francorchamps. Le dimanche, c’est 2 x 4 spéciales qui sont inscrites à l’agenda avec Fays Show, Bruyères, Charneux et Theux. Le rallye se terminera sur le coup de 16h00 avec le premier concurrent attendu sur le podium final !

MII_1153

Trois pour une victoire

Au total, les concurrents auront droit à 200 km de secteurs chronométrés et, à la découverte du parcours via les caméras embarquées  du tracé déjà mises à leur disposition, ils sont rares à ne pas s’être montrés enthousiastes. Parmi les candidats à la victoire, on citera le trio Lefèbvre-Munster-Bux engagés avec trois marques différentes. Le récent champion de Belgique aura à cœur de terminer sa saison marquée par un presque sans faute (un abandon au Condroz sur problème mécanique l’a empêché de signer toutes les victoires), par une nouvelle victoire face à deux Belges particulièrement remontés. A ma droite, on peut citer Grégoire Munster, auréolé d’une victoire en Rally2 lors de la dernière manche du WRC disputée au Japon, et à ma gauche, un Gino Bux toujours aussi motivé pour tenter d’aller décrocher la timbale après une première saison en Skoda Fabia des plus convaincantes. Ces trois pieds lourds surveilleront néanmoins leurs rétroviseurs pour ne pas se faire surprendre par Cédric Cherain et sa mélodieuse Porsche 911 GT3 RS. Le Liégeois préfère annoncer un Top5 mais le petit sourire affiché lorsqu’on a discuté de ses ambitions laisse entendre qu’il se verrait bien renouveler l’exploit hutois qui a marqué tous les suiveurs.

MunsterC_2211_Condroz__JHen__22

Dans le sillage de ces trois équipages de pointe, la foire d’empoigne sera totale, avec un groupe de chasse riche de Cédric De Cecco (Citroën), Maxime Potty (Citroën), Jos Verstappen (Citroën, de nouveau en compagnie de Renaud Jamoul), Charles Munster (Skoda), voire Emile Breittmayer (Skoda), Roger Hodenius (Citroën), Pierre Hubin (Citroën), Nicola Stampaert (Skoda)…

Condroz2022_JB_133

Le bal des tractions

Spa servira également d’ultime rendez-vous en deux temps pour la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux, avec l’Allemand Marijan Griebel (Peugeot 208) grand favori pour la couronne, qui croisera le fer avec Fred Caprasse (Opel Corsa), Niels Reynvoet (Peugeot 208), Jonas Dewilde (Peugeot 208), Harry Bouillon (Peugeot 208), Maxim De Cock (Opel Corsa), Didier Bosseloir (Peugeot 208), Smaël Haddouche (Peugeot 208) et le ‘nouveau venu’ Jean-François ‘Kiki’ Olivier (Opel Corsa). Dans cette classe RC4, les bolides au lion et au blitz devront néanmoins composer avec la Renault Clio Rally4 de Tom Rensonnet, qui voudra multiplier les scratches chez les Juniors pour tenter de ravir la couronne 2022 !

Condroz2022_JeDe_108

Enfin, pour ceux que ce copieux plateau ne parviendrait pas à séduire, l’équipe de Christian Jupsin a réservé une ultime surprise avec la présence au départ de notre Thierry Neuville national. Le Saint-Vithois s’alignera au volant d’une voiture de légende, une BMW M3 E30 Gr.A préparée chez le hollandais Mats Van den Brand, avec pour seule ambition de se faire plaisir, de régaler le public, mais aussi de présenter le nouveau département ‘location rallye’ de la société LifeLive qu’il gère avec son frère Yannick.

Un Challenge Bruno Blaise en 2WD Trophy

Pour rendre hommage à cet artiste à l’Opel Corsa qu’était Bruno Blaise, l’équipe de DG Sport a créé un Challenge Bruno Blaise qui récompensera le meilleur pilote ‘régional’ engagé en catégorie BRC 2WD Trophy, où la Corsa aurait aussi pu sévir…

37d1ce8f-3a97-2992-aa04-7ff8f2824e1c

Une catégorie 2WD Trophy dont le titre 2022 se jouera également au Spa Rally, entre Stefaan T’joens (Renault Clio) et Bruno de Wilde (Honda Civic), avec des empêcheurs de tourner en rond très nombreux, qui se nomment Jony Vande Walle (Opel Astra), Antoine Luxen (Renault Clio), Guy Grosjean (Peugeot 205), Thomas Delrez (Renault Clio), Kevin Lepaily (Renault Clio), Olivier Renaud (Peugeot 206), etc.

DewildeB_2211_Condroz__JHen__20

Rendez-vous donc le week-end des 3 et 4 décembre dans notre belle Ardenne en veillant à respecter scrupuleusement les consignes des commissaires et si besoin, à les soutenir pour que la sécurité soit assurée. Il en va de la survie de notre sport. Il y aura d’ailleurs, à cet effet, des motards présents lors du passage des voitures « 0 » afin d’ajouter une voix à celle des stewards. Qu’on se le dise !

Verstappen_1__Condroz2022_Joffrey_Vincent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s