WRC: Suède: c’est qui le patron?

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Nous avions été un peu vache avec Thierry Neuville à l’arrivée de la première manche du Championnat du Monde des Rallyes disputée sur les spéciales délicates du Monte-Carlo. Mais c’était avec le secret espoir de lui porter chance pour la Suède où il avait également une revanche à prendre sur 2017. Et le moins que l’on puisse écrire, ce soir, c’est que Thierry et Nicolas se sont montrés intraitables sur les spéciales très enneigées du Grand Nord! Ils ont parfaitement profité de leur position sur la route, vendredi, pour se construire un petit matelas sur la concurrence malgré des conditions compliquées.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Une première journée marquée par les chronos étonnants des Citroën C3 WRC d’Ostberg et Breen, favorisés par leur position sur la route bien balayée par leurs prédécesseurs, tandis que Tänak et sa Toyota Yaris WRC, auteurs du scratch dans l’ES2, s’installent en tête. Mais dès le chrono suivant, Thierry signe un meilleur temps et prend la tête de l’épreuve devant les Toyota de Tänak et Lappi. Notre compatriote ne quittera plus jamais cette place!

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Mikkelsen signe le MT dans la suivante et s’installe à la deuxième place devant Lappi, Ostberg et Breen. Tanak perd gros à cause de sa position sur la route et que dire d’Ogier qui est à la rue, totalement défavorisé par son rôle d’ouvreur, il pointe au delà de la 10è place. Il neige et même si les dameuses sont passées au petit matin, une nouvelle couche ralentit fortement le français qui se montre particulièrement irrité par cette situation.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

L’après-midi de cette première réelle journée de course, Neuville contrôle malgré le forcing de Lappi mais aussi de ses équipiers, Mikkelsen et Paddon, au sein du Hyundai Motorsport Team. Andreas revient même à une seconde de Thierry à l’issue du sixième chrono mais le Belge ne panique pas et rentre finalement au parc fermé avec un avantage de 4″9 sur Mikkelsen et 12″1 sur la troisième i30 de Paddon. Les Hyundai devancent alors les deux Citroën de Breen et Ostberg qui ont eux aussi profité de leur position sur la route immaculée.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Samedi, Thierry connaît des ennuis de sélecteur de vitesses mais il sauve les meubles en gardant Mikkelsen et Breen, qui a pris le meilleur sur Paddon, derrière lui. Et c’est même Mikkelsen qui s’offre un tête-à-queue dans l’ES10 laissant passer l’Irlandais tandis que Neuville a résolu ses problèmes de paddleshift. Voilà le podium constitué et il ne changera plus jusqu’à l’ultime spéciale. Dans l’ES11, Thierry et Nico signent un nouveau scratch pour montrer aux autres qu’ils restent bien les patrons.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Pour la fin de cette journée, Neuville a emporté deux roues de rechange et malgré cela, il signe son troisième meilleur temps dans l’ES13, reléguant Breen à 14″ pendant qu’un mélodrame se déroule entre Meeke et Tänak qui se comprennent mal, l’anglais au ralenti envoyant l’estonien dans un mur de neige (+ de 2 minutes de perdues) alors que celui-ci le dépassait.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

C’est à l’issue de ce chrono que nos petits belges enfilent leurs nouvelles roues pour être à même de vivre sereinement les dernières spéciales du samedi, sachant que c’est lors de l’une d’elles qu’ils avaient tout perdu en 2017. Et dans l’ES14, lors du fameux jump de Colin’s Crest, la Hyundai #5 a donné des sueurs froides à ses supporters même si, depuis l’habitacle, Neuville s’amusait de cette petite erreur de trajectoire avant d’aller disputer les deux spéciales-shows du jour sans trembler. Il termine cette journée de samedi avec 22″7 d’avance sur Breen et 32 sur son équipier Mikkelsen. Quatrième, Paddon doit surveiller Ostberg et Lappi qui peuvent encore espérer le doubler sur les 51 km qui restent à parcourir le dimanche.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Finalement, Thierry va s’imposer en patron. Prudent dans la première du jour, il signe le second chrono dans la suivante avant de gérer parfaitement la Power Stage pour remporter une septième victoire sur une septième épreuve différente du WRC. Il devient ainsi le troisième pilote non-scandinave à s’imposer en Suède aux côtés de Sébastien Loeb (2004) et Sébastien Ogier (2013, 2015 et 2016). Mais le plus important, c’est qu’il s’installe en tête du classement du championnat du monde des pilotes avec 10 points d’avance sur Sébastien Ogier.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Le Français a connu un week-end compliqué, endossant une nouvelle fois son costume de Calimero. Pourtant, la règle du balayage dans les spéciales existe depuis des années mais Ogier continue à se plaindre de devoir partir en premier en fonction de sa position au championnat. Autre fait discutable, M-Sport a joué à fond la carte de la tactique lorsque Sébastien s’est élancé, avec l’autorisation d’un organisateur particulièrement bienveillant à son encontre, après tout le monde dans la Power Stage, où il récupérait 4 points, avant de demander à Evans de sacrifier sa dixième place au profit d’Ogier qui ramene ainsi 5 points d’un rallye difficile. Une attitude plutôt inhabituelle en rallye mais qui démontre que le Français craint Neuville puisqu’il grapille le moindre point.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Derrière Neuville, ce sont les francs-tireurs et les malchanceux du Monte-Carlo qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu à l’image de Craig Breen absolument impérial sur la neige suédoise. Contrairement à Meeke, qui s’est montré à nouveau très fébrile, le jeune Irlandais a pris de gros points et sauvé le week-end de Citroën. Les Rouges ont pu aussi compter sur un Ostberg souvent brillant ici et qui termine à une encourageante sixième place malgré le peu d’essais effectué avant la course. Au Mexique et en Corse, lors des deux prochaines manches, c’est Sébastien Loeb qui fera son retour dans la troisième C3 WRC!

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

En Suède, Hyundai a fait une bonne opération au championnat des constructeurs grâce aux jolies performances de Neuville mais aussi de Mikkelsen, excellent troisième, et de Paddon qui a retrouvé sa compétitivité même s’il a laissé sa quatrième place à la Toyota de Lappi dans l’ultime chrono. Si l’on excepte les boucliers arrière et les palettes de Thierry le samedi matin, les Coréennes ont fait preuve d’une belle fiabilité dans le Grand Nord!

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Du côté de chez Toyota, on pouvait se montrer déçu à l’issue de ce week-end. Respectivement 2e et 3e à Monaco, Ott Tanäk et Jari-Mari Latvala devaient, eux aussi, subir la neige fraîche lors de la première journée à l’issue de laquelle ils pointaient logiquement aux 8e et 9e places à plus d’une minute de Thierry. De son côté, le jeune Esapekka Lappi était 7e à 38″. C’est lui qui va signer une fin de rallye en fanfare en venant arracher la quatrième place finale dans l’ultime chrono qu’il remportait d’ailleurs, prenant aisni les 5 points offerts au vainqueur de la Power Stage. Latvala termine le rallye à la septième place tandis que Tanak, un rien trop pressé de doubler un Meeke en perdition le samedi, plongeait au neuvième rang.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Finalement, c’est Ford qui signe la prestation la plus décevante ici. On sait déjà ce qu’il est advenu d’Ogier et d’Evans qui lui a cédé sa piètre dixième place finale mais le jeune finlandais Teemu Suninen, qui occupait pourtant une belle sixième place le vendredi soir, n’a pas pu conserver le même rythme durant toute l’épreuve et terminait finalement en huitième position. Heureusement, Malcolm Wilson pourra se consoler avec la suprenante victoire du japonais Takamoto Katsuta en WRC2 à bord d’une Fiesta R5. Pourtant pas connue pour être la plus compétitive face aux Skoda Fabia, la Ford a permis à cet Asiatique de garder les Nordiques à bonne distance puisque le suédois Pontus Tidemand, qui échoue à 4″5 de la victoire!, et le norvégien Ole Christian Veiby n’ont jamais pu lui voler la vedette.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige