Printemps 2020: sorties et nouveautés – Ferrari par Dimitri Urbain

Ferrari1
Lignes épurées, long capot et arrière court, il s’agit bien d’un coupé grand tourisme. La Ferrari Roma se veut l’expression d’une certaine Dolce Vita.

La Roma est une nouvelle Ferrari Grand Tourisme qui représente un certain retour aux sources pour la marque, avec cette allusion à la Dolce Vita.  Il s’agit d’une 2 places, sur base d’une structure de Portofino mais plus de 70% du châssis et de la structure tubulaire ont été modifiés. La rigidité est 10% plus importante. Par rapport à la Portofino, le calibrage des suspensions est spécifique, car le centre de gravité est plus bas et le poids réduit. Le moteur est positionné très en arrière, afin de favoriser la répartition des masses. Les aides à la conduite sont bien présentes, de quoi permettre à tout un chacun de se prendre pour un pilote de Formule 1 sans se retrouver dans un mur!

Ferrari2
L’arrière tout en rondeur ne peut accueillir que des bagages; la Roma est une stricte 2 places.

Si l’empattement de 2,67 m est partagé avec la Portofino, la Roma est plus longue que cette dernière de 7 cm (4,66m de long) pour 1,97 m de large et 1,30 m de haut, soit 2 cm de moins. Le poids à sec est de 1472 kg, contre 1664 pour la Portofino. Elle se positionne dans la gamme en-dessous de la F8 et de la 812. Elle dispose d’un 3.9 V8 biturbo de 620 ch et 760 Nm, monté à l’avant et qui devrait permettre d’atteindre 320 km/h et de passer de 0 à 200 en 9″3 seulement.

MD5_9395
Si, comme nous, vous n’aimez les Ferrari qu’en rouge, voici la nouvelle Roma dans une teinte qui lui va bien aussi.

Ce moulin a été revu pour son montage dans la Roma, avec une augmentation de puissance d’une trentaine de chevaux, ainsi que le montage de filtres à particules sur l’échappement. L’essentiel des modifications réside dans le montage de nouveaux arbres à cames avec une levée plus importante, une diminution de la contre-pression dans les échappements et de nouveaux capteurs sur les turbos. Ceux-ci permettent de contrôler efficacement la vitesse de rotation des pales, permettant ainsi de fournir encore plus de puissance en toute sécurité.

200014-car-ferrari-roma-2019-red
Ce 3.9 V6 biturbo de 620 chevaux devrait être à même de fournir un réel agrément.

La boîte de vitesses est à huit rapports et double embrayage, dérivée de celle montée sur la SF 90 mais elle se révèle plus légère et plus rapide dans les passages de rapports que celle de la Ferrari Portofino. A l’intérieur, le conducteur et son passager disposent chacun d’un écran digital dans un environnement très mesuré. Outre le célèbre manettino, le volant comporte pas mal de commandes.

Ferrari3
A l’intérieur, conducteur et passager disposent de leur propre environnement. Sur la console centrale, un rappel de la traditionnelle grille des rapports en métal chère à la marque. Les écrans sont configurables.

Le combiné est un écran de 16’’en trois dimensions. Configurable, il peut être proposé avec un compte-tours de très grande taille au centre ou alors, façon Audi virtual cockpit, avec une carte géante. Au centre, un écran vertical de 8,4’’est tactile. Il se situe au-dessus des boutons de la transmission qui rappellent la traditionnelle grille des boîtes manuelles de la marque. A l’arrière, pas de sièges mais un espace uniquement destiné à accueillir des bagages souples. Pour le moment, il n’y a pas de version hybride prévue. Les tarifs de cette nouvelle Ferrari débutent aux alentours des 200.000 €. Les premières livraisons étaient annoncées pour l’été mais sont bien évidemment reportées. (Dimitri Urbain)

190490-car-ferrari-roma
Quel plus beau joyau que Rome, la Ville Eternelle, pour accueillir la Ferrari du même nom?

Printemps 2020: sorties et nouveautés – Alfa Romeo par Dimitri Urbain

Le début du mois de mars est traditionnellement le moment privilégié par de nombreux constructeurs pour dévoiler leurs nouveautés… lors du Salon de Genève. Cette année, le Coronavirus étant passé par là, l’édition annuelle du salon a été purement et simplement annulée, afin d’éviter sa propagation.

Affiche salon

Déjà dans une posture délicate, de nombreux constructeurs de renom ayant déjà fait l’impasse lors de l’édition précédente. Cette année, Citroën; Ford; Jaguar-Land Rover; Lamborghini; Mitsubishi; Nissan; Opel; Peugeot; Subaru et Volvo n’y allaient pas. Genève pourra-t-il rebondir et redevenir ce qu’il a toujours été, une vitrine unique, pour un panel de petits constructeurs, d’artisans et de carrossiers? Rien n’est moins sûr, malheureusement. Nous vous proposons ici un panorama des sorties prévues dans les prochains mois et des nouveautés qui ont été présentées ces dernières semaines, de manière virtuelle. (Texte: Dimitri Urbain)

Alfa 1
Alfa Romeo fête dignement son 110ème anniversaire avec les nouvelles Giuilia GTA et GTAm. Puissance en hausse à 540 ch et poids en baisse.

Alfa Romeo

La marque italienne ne se porte pas très bien. La gamme ne couvre plus tous les segments, loin de là, et les ventes sont en berne. Pour la petite histoire, Lancia, uniquement encore présent en Italie, et avec un seul et unique modèle (l’Ypsilon) vend plus de voitures qu’Alfa en Europe! La Giulietta accuse de plus en plus le poids des ans et sa remplaçante se fait toujours attendre. Après la disparition de la Mito, les segments inférieurs du marché sont de plus en plus désertés par la marque milanaise. Le SUV Tonale pourrait inverser la tendance mais quand sera-t-il disponible?

Alfa 2
La Guilia GTAm fait revivre une appellation mythique de chez Alfa… et elle s’agrémente d’appendices aérodynamiques plutôt voyants.

En attendant, la marque fête dignement ses 110 ans en présentant deux versions affûtées de la Guilia QV. Alfa fait appel à son héritage, les dénommant «GTA» et «GTAm», comme à la grande époque. Si la GTA est destinée à une utilisation routière, la GTAm est plus particulièrement orientée vers un usage plaisir sur circuit. Dans les deux cas, différents éléments de carrosserie sont réalisés en fibre de carbone et en aluminium, tout comme des pièces du moteur et de la suspension. Environ 100 kg ont été gagnés sur le poids total des voitures. Par ailleurs, les voies ont été élargies de 50 mm à l’avant et à l’arrière. Les jantes sont des 20’’ à fixation centrale. En plus, de nouveaux amortisseurs, ressorts et liaisons élastiques sont au programme.

Alfa 4
L’intérieur de la GTAm fait la part belle à l’Alcantara et à l’allégement. La banquette arrière a disparu, remplacée par un arceau de sécurité.

Afin d’ajouter encore un peu plus au côté sportif de l’engin, des éléments en fibre de carbone figurent à l’avant et à l’arrière, pour améliorer l’appui. Des vitres en Lexan sont même au programme! Sous le capot, nous retrouvons le 2.9 V6 biturbo de la Quadrifoglio mais il offre ici 540 ch! Tout cela simplement grâce à de nouveaux réglages et au montage d’une ligne d’échappement Akrapovic en titane. Le 0 à 100 km/h est avalé en 3″6, soit 3/10ème de secondes en moins… La GTA conserve ses quatre places et fait largement appel à l’alcantara pour l’intérieur. Il se retrouve partout, du tableau de bord aux panneaux de portes et aux sièges. La GTAm se passe de panneaux de portes et de banquette arrière: à la place, on découvre un arceau et un emplacement dédié qui permet d’accueillir le casque Bell et la combinaison, les gants, les chaussures Alpinestars qui sont livrés avec la voiture!

Alfa3
Aucun logo n’est oublié : Autodelta, le Quadrifglio… de quoi faire vivre la légende auprès des amateurs.

 

A l’avant, se trouvent deux baquets en fibre de carbone avec des harnais. Côté tarifs, la marque n’a pas communiqué mais nous pouvons raisonnablement tabler sur une augmentation substantielle des prix, aux alentours des 40.000 € de plus que la QV. 500 exemplaires de chaque modèle seront produits, pas un de plus, de quoi leur assurer un avenir immédiat en collection ! Et se poser en concurrente directe de la BMW M3 CS. Les amateurs de vraies sportives comme nous se frottent les mains. En espérant que ces Giulia affûtées ne seront pas le chant du cygne de la marque qui, pour le moment, n’a encore présenté aucun véhicule hybride et encore moins électrique!

Alfa 5
L’intérieur de la GTAm fait la part belle à l’Alcantara et à l’allégement. La banquette arrière a disparu, remplacée par un arceau de sécurité.