Librairie: Luigi, une vie pour la course par Eric Faure

Après avoir rédigé un ouvrage dédié au Liège-Rome-Liège, le Liégeois Éric Faure s’est penché sur la carrière plutôt glorieuse d’un homme connu sous le pseudonyme du « Sorcier de Comblain-au-Pont », un certain Rinaldo Cimarosti alias Luigi. Autant dire que notre confrère a fait mouche en s’adressant à un public nostalgique d’une époque révolue où le sport automobile laissait encore s’exprimer des mécaniciens de talent dans une ambiance familiale et bon enfant.

On se replonge avec délectation dans ses premières années en course de côte mais ce sont évidemment ses inoubliables BMW 3.0 CSi/CSL qui vont faire mouche auprès de ses admirateurs. Alignées sur tous les circuits d’Europe, elles vont évidemment marquer les esprits des Belges en brillant aux 24 heures de Francorchamps.

La richesse des documents photographiques est remarquable et les anecdotes disséminées au fil des pages par son auteur sont évidemment truculentes. Les nombreux pilotes ayant un jour croisé la route de Luigi n’en ont gardé que des bons souvenirs et ils les partagent avec beaucoup d’humour à travers la plume d’Éric. Portraits, actions, famille, on ne se lasse pas de découvrir les images d’une époque malheureusement révolue.

Après les BMW, il y aura des Chevrolet Camaro, qui lui vaudront moins de lauriers, puis des Alfetta GTV qui lui permettront de jouer à nouveau les premiers rôles sur les circuits internationaux au cours des années 80. L’arrivée de l’Alfa 75 et de l’électronique vont marquer lentement la fin des activités du préparateur comblinois même s’il va encore afficher ses couleurs en 1994 sur les premières Viper alignées aux 24 heures du Mans. Mais la flamme s’éteint petit-à-petit…

Luigi, ce sont également quelques belles performances en rallye puisqu’on l’a vu sévir sur des BMW 323i « Kinley » puis « Martini » au début des années 80. On peut dire qu’il a mis le pied à l’étrier à un certain Patrick Snijers sous les couleurs de Bastos. Il y eut ensuite l’Alfetta GTV mais celle-ci n’a jamais vraiment répondu aux attentes même si un certain Dany Delettre l’a parfaitement exploitée à l’époque.

Vous l’aurez compris, cet ouvrage se penche, de manière plus qu’exhaustive sur le parcours d’un jeune Italien arrivé en Belgique pour travailler dans les mines et qui, à force de détermination, aura préparé d’innombrables voitures conduites par toutes les stars de l’époque comme Hans Stuck, Bruno Giacomelli ou Reine Wisell sans oublier de nombreux compatriotes comme Jean Xhenceval, son beau-frère au pied droit particulièrement lourd, mais aussi Willy Braillard, Pierre Dieudonné, Hugues de Fierlant ou encore Thierry Reginster, « Chavan » ou Hermès Delbar.

Voilà donc un excellent bouquin à offrir à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il est édité par Benoît Deliège, qui en signe également les illustrations, et s’échange contre la somme de 49 euros. On vous le garantit, vous ne serez pas volé!

Une réflexion sur “Librairie: Luigi, une vie pour la course par Eric Faure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s