Essai nouveauté: Citroën C3 Aircross: la maturité

1
Après bientôt quatre ans de carrière, le C3 Aircross bénéficie d’un restylage de sa partie avant censé le dynamiser en lui donnant un aspect plus « sérieux ».

Présentée il y a presque 4 ans, la C3 Aircross vient de bénéficier d’une remise à niveau pour la seconde partie de sa carrière. Sur un segment très encombré, le C3 Aircross joue le confort et la modularité pour séduire.

2
Une toute nouvelle signature lumineuse à LED rapproche le C3 Aircross de son grand fr§re C5 Aircross.

Gamme revue

A la différence du 2008, ce C3 Aircross n’utilise pas la plateforme CMP et est donc plus court d’une bonne dizaine de cm. C’est ce qui explique pourquoi cette évolution est plus esthétique que technique, toutes les motorisations et le châssis étant conservés. Autant l’ancienne mouture était rondouillarde à l’avant, autant cette version présente des lignes beaucoup plus tirées et anguleuses. Les phares et le pare-chocs avant ont été modifiés. Des phares LED horizontaux sont standard sur l’ensemble de la gamme afin de lui donner un air de famille plus important avec le C5 Aircross. C’est, selon Citroën, censé dynamiser le design en le rendant plus « sérieux ».

3
Différentes combinaisons de teintes sont disponibles, en fonction des versions, et se retrouvent même à souligner la vitre de custode. Une note originale et très Citroën !

Nouvel intérieur

C’est véritablement dans l’habitacle que la nouveauté joue à plein : un écran multimédia de 9’’ occupe désormais la partie centrale de la planche de bord. Plus grand qu’auparavant, il est donc plus lisible et son usage est relativement intuitif et facile. Néanmoins, régler la climatisation par ce biais demande du temps et une certaine accoutumance. Pour une question de coût, Citroën n’a pas sauté le pas du combiné de bord digital et conserve tachymètre et compte-tours à aiguille. Ce qui n’est pas pour nous déplaire ! Pas de plastique moussé bien épais sur la partie avant du tableau de bord mais un revêtement en tissu plutôt original et bien dans l’esprit Cirtoën, simple et décalé, on aime !

4
Avec un seuil pas trop haut et une contenance correcte, le coffre de la C3 Aircross est facile à utiliser. La banquette coulissante permet d’en augmenter le volume si nécessaire.

Le nouveau C3 Aircross reçoit de série les sièges « advanced comfort », équipé de mousses plus épaisses. A les voir, on a l’impression qu’on va s’y enfoncer comme dans un divan mais ils ne sont pas si mous qu’ils en ont l’air… et se révèlent plutôt confortables. Cependant,  leur maintien latéral pourrait être plus affirmé car il ne favorise pas une conduite plus « sportive », même sur route sinueuse. L’accoudoir central, attaché au siège conducteur est plutôt petit et mou, il ne devrait pas résister très longtemps à un usage intensif avec des enfants turbulents…  La console centrale a, elle aussi, été modifiée et offre désormais plus d’espace, ainsi que deux emplacements pour gobelet ou bouteilles entre les sièges avant. Le dossier du siège passager se rabat à l’horizontale, un plus pour la modularité intérieure au moment de charger ce super parasol pour la terrasse !

5
Au centre du tableau de bord, le nouvel écran grand format. Outre la navigation et la partie audio, il commande également la climatisation, ce qui n’est pas toujours idéal au quotidien.

Sur la route

Confort d’abord ! Pour cet aspect, c’est une vraie Citroën et une réussite. Nous avons pu conduire le nouveau C3 Aircross en version Shine essence 130 ch et boîte automatique sur quelques dizaines de km. Il s’agit de la boîte EAT6, seule disponible avec cette motorisation. Les nouveaux sièges renforcent encore l’impression de confort sur la route. Les mauvais revêtements sont bien filtrés et les nids de poule amortis sans difficultés. Le revers de la médaille c’est une prise de roulis assez importante même dans des virages peu prononcés et un manque de feeling dans la direction. Citroën a résisté aux grandes jantes, préférant rester dans des tailles « pratiques », plutôt que viser le look au détriment de l’usage quotidien. Ce compromis est en harmonie avec le caractère de la voiture. L’insonorisation aux bruits de roulement est bonne, un peu moins par rapport à la mécanique, assez sonore dans l’habitacle sans pour autant être vraiment dérangeante. Notre prise de contact ne nous a pas permis de vérifier la consommation, ce qui devrait être réalisé lors d’un essai plus long.

6
Autre nouveauté, les sièges « advanced confort » et leurs blocs de mousse spécifiques. Confortables et agréables, ils pourraient néanmoins offrir un meilleur maintien latéral.

Je l’achète ou pas?

Ce C3 Aircross est bien équipé, il dispose de nombreuses aides à la conduite et autres systèmes de sécurité. Il est capable de faire de la route dans un grand confort et, même s’il ne privilégie pas le plaisir de conduire, ce n’est pas ce que la majorité de la clientèle recherche… nul doute que ses astuces, son côté un peu ludique, sa modularité intérieure et ses tarifs très corrects séduiront de nombreux acheteurs à la recherche d’une voiture facile pour le quotidien. (Texte : Dimitri URBAIN, Photos : Jonathan GODIN pour Citroën Belux)

7
Esthétiquement, le C3 Aircross joue la carte du SUV baroudeur pour la ville. Citroën n’a pas cédé à la mode des jantes très hautes pour « remplir » les passages de roues. Les acheteurs s’en féliciteront au moment du remplacement des pneumatiques !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s