Essai nouveauté: Jeep Compass 2021: fatto in Italia

Afin de répondre encore mieux aux besoins de la clientèle européenne, Jeep présente  cette mise à jour du Compass qui est aussi… la première Jeep de l’ère Stellantis. Aux côtés du Renegade, avec qui il représente près de la moitié des ventes de la marque en Europe, le nouveau Compass se pose en concurrent des Tiguan, 3008 ou autres Qashquai. Nous avons pu prendre le volant de la Limited essence, plutôt destinée à la ville, et de la Trailhawk hybride, plutôt destinée aux campagnes. Cette nouvelle version est désormais assemblée dans l’usine de Melfi, en Italie.

1 1
La version Trailhawk bénéfice de décoration qui se la jouent un peu « muscle car » des années 70 et de boucliers spécifiques pour un usage tous chemins.

Evolution discrète

Extérieurement, les modifications sont subtiles: calandre et pare- chocs avant revus, tout comme les optiques. L’ensemble est plus horizontal qu’auparavant et l’éclairage diurne positionné plus haut. Le Trailhawk reçoit des boucliers spécifiques, plus adaptés au tout- terrain. Par ailleurs, sa garde au sol est plus élevée (200 mm). Mesurant 4,40m de long pour 1,87 m de large et 1,66 m de haut, le Compass reste facilement utilisable en ville. Il pèse 1860 kg en version Trailhawk 240 ch. Le constructeur annonce une vitesse maximale de 200 km/h et un 0 à 100 km/h en 7,3 sec pour cette version. Les jantes ont reçu un nouveau dessin et, sur la Trailhawk, des crochets de remorquage orange à l’avant et à l’arrière soulignent son côté tous chemins.

2
Jeep propose toujours une version Diesel 130 ch, associée à une boîte manuelle 6 rapports.

Nouvelle gamme

Jeep propose deux motorisations essence 1.332 cm3, de 130 et 150 ch, ainsi que deux hybrides, de 190 et 240 ch, ainsi qu’un 1.600 cm3 Diesel de 130 ch. Les versions hybrides sont proposées, soit avec le moteur essence de 130 ch, soit avec une version spécifique de 180 ch et un couple de 270 Nm à 1750 tr/ min. Ils sont associés à un moteur électrique synchrone triphasé de 60 ch et 250 Nm, situé sur le train arrière. Le système, signé par la firme Britannique GKN, permet de disposer d’un vrai 4X4 sans s’encombrer de l’arbre de transmission.

3
En version Limited, le Compass est plus un SUV citadin. La calandre typique de la marque se reconnaît au premier coup d’œil.

La batterie lithium-ion a une capacité de 11,4 kWh et est placée longitudinalement sous la carrosserie. Elle peut se recharger au moyen d’une borne 7,4 kWh monophasée. Les versions les moins puissantes en essence et en Diesel sont associées à une boîte manuelle à 6 rapports tandis que la version 150 ch est d’office livrée avec boîte à double embrayage. La boîte automatique et les quatre roues motrices 4xe sont réservées aux seules versions hybrides. Pas moins de cinq finitions sont disponibles: Sport, Longitude, Limited, S et Trailhawk (uniquement en hybride). La gamme débute à 28.490 € en version 1300 130 ch et finition Sport pour monter jusqu’à 44.590 € pour la Trailhawk hybride rechargeable.

7
L’intérieur prend un sérieux coup de jeune, avec un grand écran tactile au centre de la planche de bord et avec un combiné devenu digital.

Nouvel intérieur

C’est dans l’habitacle que les évolutions sont les plus visibles. Le tableau de bord reçoit un nouvel écran tactile de 10,3’’ accompagné d’une reconnaissance vocale (il suffit de lui dire « Hey Jeep ! ») et de la compatibilité Apple Car Play et Android Auto. Cette version 5 du système Uconnect pourra être mise à jour à distance (OTA – «over the air »). Elle s’accompagne du Highway Assist, une assistance à la conduite autonome de niveau 2: reconnaissance des panneaux routiers, régulateur de vitesse adaptatif, assistance de freinage automatique avec détection des piétons et des cyclistes qui freine le véhicule jusqu’à arrêt complet, surveillance de l’attention du conducteur et maintien de voie sont standard sur tous les modèles. Un nouveau combiné de bord numérique avec écran 10,1’’ est également adopté. Le grand écran central a nécessité le repositionnement des bouches d’aération. C’est ainsi que le tableau de bord est désormais divisé en deux, avec, sur sa partie basse et les panneaux de portes, un nouveau recouvrement en simili-cuir qui vient mettre une touche de couleur et de luxe bienvenue.

8
Les sièges avant pourraient soutenir un peu mieux le dos et les genoux en virage… nénamoins, il est facile de trouver une position de conduite confortable grâce aux réglages électriques.

La console centrale, plus haute, offre plus d’espaces de rangement et accueille désormais un espace de recharge sans fil pour votre smartphone. Une radio DAB et la navigation TomTom 3D interactive viennent compléter la panoplie. L’espace intérieur est très correct pour voyager à quatre et même à cinq. Le coffre a une contenance minimale de 430 l.  La finition est de très belle facture et il est facile de trouver une position de conduite confortable, grâce aux réglages électriques. L’ergonomie des commandes est bonne, tout comme la position des accoudoirs sur les portes.

4
Le 1300 cm3 essence du Limited est ici en version 150 ch, associé à une boîte double embrayage. L’ensemble est assez bien équilibré et lui confère des prestations d’excellent niveau sur la route.

En route…

Les deux versions sont assez similaires en comportement, le Trailhawk bénéficiant de suspensions spécifiques moins adaptées à la route que la Limited mais qui lui offrent des capacités supérieures en tous chemins. Certes, la direction n’est pas la plus précise, ni la plus communicative qui soit, même pour ce type de véhicule, mais elle ne souffre pas d’effet de couple. La boîte de vitesse automatique peut parfois se révéler hésitante entre deux rapports mais cela ne dure jamais très longtemps. Le freinage est adéquat sur les deux versions et se dose naturellement, la pédale n’est pas sur-assistée. Sur route, il est évident que la version Limited va mieux tirer son épingle du jeu: plus légère, avec des suspensions plus adaptées, elle enchaîne les virages et les courbes proprement, sans trop de roulis.

12
De nouvelles jantes font partie des révisions apportées récemment au Compass.

Ce qui est moins le cas de la versions Trailhawk mais en tous chemins, celle-ci fait preuve de grandes qualités. Une commande permet de l’adapter au terrain parcouru, selon cinq positions différentes. Ses accélérations sont aussi plus « sportives », merci l’hybride! Cette dernière peut donc fonctionner selon trois modes: en 100% électrique, avec une autonomie maximale de 50 km; comme un hybride classique et en mode e-save, pour conserver la charge de la batterie ou la ramener à concurrence de 80% de sa capacité. Dans ce cas, la consommation du moteur thermique augmente d’environ 2,5 l/ 100 km. Il vaut donc mieux brancher le véhicule sur une borne…

9
La contenance du coffre est de 430 l en position normale.

Pour conclure, la nouvelle Compass remet certaines pendules à l’heure dans le monde des SUVs du segment C; avec des capacités de franchissement bien dans la tradition Jeep. Les évolutions apportées à l’intérieur sont également marquantes. De quoi renforcer le succès de ce véhicule qui représente pas loin de la moitié des ventes Jeep en Europe. (Texte et photos: Dimitri Urbain – Photos Trailhawk: Pierre Fontignies)

10
Le côté fun américain est présent au travers de petits détails comme… cette emblématique calandre dans la garniture intérieure du hayon !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s