Librairie : l’Année Automobile 2020/2021 : exercice d’équilibriste

l-annee-automobile-20202021-tome-68

La 68e édition de ce remarquable ouvrage sera à jamais marquée dans le marbre pour l’équipe rédactionnelle de l’Année Automobile. Jonglant avec les calendriers des différentes disciplines de sport automobile mais également avec l’absence du moindre Salon en 2020, Serge Bellu et ses collaborateurs n’en ont pas moins réussi à sortir un numéro particulièrement riche et complet. Gros plan sur cet annuel indispensable à tout passionné par l’automobile.

l-annee-automobile-20202021-tome-68 (3)

Depuis 2005 et le numéro 53, l’Année Automobile se divise en trois grands chapitres : Industrie, Sport et Culture. Dans le premier, on retrouve traditionnellement une analyse des grands marchés mondiaux comme la Russie ou l’Inde dans le sous-chapitre consacré à l’économie. Sylvain Reisser revient également sur cette année si particulière où les grands groupes automobiles se sont adaptés à la situation en remplaçant la production de voitures par celles de masques ou d’appareils respiratoires en attendant la reprise. Le sous-chapitre suivant est tourné vers la production avec les modèles sortis cinquante ans plus tôt comme la Citroën SM, la Ford Pinto ou encore le Range Rover originel.

l-annee-automobile-20202021-tome-68 (6)

S’ensuit la présentations des nouveaux produits apparus en 2020 allant des citadines aux supercars en passant par les compactes, les familiales sans oublier les SUV de toutes tailles. S’ensuit les pages parlant de la création à travers les nouveaux concept-cars. Et pour clôturer ce chapitre, Christian Descombes revient sur les prototypes de 1970 exposés dans les salons divers et variés, vous savez, ceux qui ont disparu avec la crise sanitaire…

l-annee-automobile-20202021-tome-68 (1)

C’est bien évidemment du côté des sports automobiles que l’équipe de Serge Bellu a dû se faire des sueurs froides en voyant les divers calendriers repoussés très tard dans la saison. Là aussi, selon un rituel immuable, la priorité va aux monoplaces avant l’endurance et les rallyes. Les spécialistes dressent les bilans de catégories les plus en vue. Les compétitions réservées aux voitures de tourisme ferment la marche avant les résultats complets des championnats les plus connus.

l-annee-automobile-20202021-tome-68 (2)

Enfin, l’ouvrage en vient à ce qui intéresse davantage Serge Bellu, l’aspect culturel de l’automobile. Un premier sujet est centré sur l’architecte Renzo Piano, auteur de la soufflerie de Maranello, de la restructuration du Lingotto à Turin sans oublier le nouveau viaduc San Giorgio, traversant Gênes, après l’écroulement de l’ouvrage dû à Morandini. Le deuxième article est consacré à l’artiste Paul Bouvot, ancien responsable du style de Peugeot. Plus loin, Gérald Guétat revient sur l’exposition « Bolide Design » organisée au Palais du Louvres en 1970. Ensuite Sylvain Reisser nous décrit les évolutions du marché de la collection en 2020. S’ensuit un hommage à Marc Nicolosi, fondateur, entre autres, du salon Rétromobile, mais également à la base de la renaissance du circuit des Remparts à Angoulême dès 1978. Serge Bellu nous raconte l’exposition « ModernArt » installée dans l’église désacralisée San Carlo à Modène et consacrée aux artistes/carrossiers locaux ayant tellement fait pour les marques automobiles les plus réputées d’Italie. Le Rédacteur en chef de cette 68e édition de l’Année Automobile clôture son ouvrage en consacrant les dernières pages à une autre manifestation, française celle-là, appelée « Beauté pure » et initiée au château de Compiègne par Rodolphe Rapetti. On a pu y admirer, au début de 2020, quelques prototypes rares et parfois oubliés.

l-annee-automobile-20202021-tome-68 (4)

A l’heure de refermer cet annuel, on en est plus que jamais certain; il doit figurer dans toute bibliothèque d’amateur de la chose automobile. Parce qu’il est le seul à aborder, de manière aussi détaillée, complète et pertinente, tous les aspects liés à cet objet de liberté que l’on tente de plus en plus de nous soustraire. Parce qu’elle est synonyme de performance, de progrès mais également de patrimoine commun, la voiture ne mourra jamais. Et cette 68e édition de l’Année Automobile en est le plus bel exemple puisqu’elle est parue en temps et en heure, à n’importe quel prix.

l-annee-automobile-20202021-tome-68 (5)

Fiche technique

  • Date de parution : 09/12/2020
  • Nombre de pages : 288
  • Auteur : Collectif sous la direction de Serge Bellu
  • EAN 13 : 9791028304461
  • Editeur : ETAI ALBUMS
  • Format : 235X310 mm
  • Poids : 1895 g

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s