Circuit : Toute la saison du Ferrari Challenge Europe pour John Wartique avec D2P

DSC_0139

C’est dans le superbe écrin de la concession Ferrari Francorchamps Motors, au Luxembourg, que D2P a présenté sa saison 2021. L’occasion rêvée pour le Rédacteur Auto de rencontrer les personnes-clé de cette belle aventure. A sa tête, le Liégeois Stéphane Corremans, désormais épaulé par Stéphane Sertang, Monsieur Ginion Group, qui misera sur John Wartique pour brillamment représenter D2P dans le Ferrari Challenge Europe.

La nuit tombe en ce début de soirée et met parfaitement en valeur le hall d’exposition de Ferrari Francorchamps Motors Luxembourg, sise à Windhof, première sortie d’autoroute une fois la frontière franchie. Trois bolides de course trônent fièrement au milieu des éclairages. Le ton est donné, chez nos hôtes, on a la compétition dans les veines. Les hommes qui nous accueillent ont le sourire et semblent totalement sur la même longueur d’onde.

DSC_1521
Le Liégeois Stéphane Corremans lance son écurie D2P dans le grand bain de la compétition. Rêve-t-il déjà de victoires?

« Lorsque j’ai lancé D2P (pour Driver to Pilot) il y a maintenant trois ans, j’ai directement voulu faire quelque chose de différent, » nous raconte Stéphane Corremans. « J’étais amateur de trackdays mais je n’avais jamais trouvé quelque chose qui correspondait à mes attentes alors j’ai décidé de le créer moi-même. Je voulais donner à ce marché un niveau de services auquel il a droit. Mais l’effet pervers de la chose, c’est que depuis lors, je ne roule plus (rires). Je n’en ai plus le temps. On joue évidemment sur la mise en valeur des infrastructures pour accueillir nos clients comme s’ils étaient à la maison. Cela représente un énorme barnum puisque nous proposons 70 dates par an sur divers circuits européens. Les équipes sont très souvent sur la route, les montages et démontages sont fréquents et doivent être parfaitement huilés. Je dis toujours que c’est comme un cirque. »

DSC_7473
D2P s’est directement démarquée de tous les autres en offrant un écrin unique à son stand lors des trackdays!

Cela demande une organisation particulièrement rôdée d’autant qu’un trackday se déroule, la plupart du temps, sur une seule journée. Et là, c’est John qui prend la parole:

« Pour prendre l’exemple de Francorchamps, on entre sur le circuit la veille à 20 heures, on installe le tout jusqu’à 2 h du matin. Dès 7 h, il faut être sur place pour accueillir les premiers clients. Et à la fin de la journée, on a deux heures pour tout remballer. C’est vraiment le point qu’il a fallu rapidement améliorer vu la logistique mise en place. Cela demande une remise en question perpétuelle pour gagner à chaque fois quelques minutes. Il n’y a pas de miracle, tout service exclusif exige du personnel à la hauteur et il a fallu rapidement trouver des solutions pour poursuivre notre évolution rapide. »

DSC_0108
On n’a pas pu découvrir les couleurs de la voiture de John Wartique mais si elles pouvaient ressembler à celles-là…

A concept 5 étoiles, voiture 5 étoiles, mais pourquoi avoir choisi Ferrari?

« Pour moi, il n’y a pas de marque plus mythique que Ferrari, » affirme le patron de D2P. « Et je ne dis pas ça pour faire plaisir à Stéphane Sertang. L’ADN de Ferrari est celle à laquelle tend D2P parce qu’il est synonyme d’exclusivité, de luxe, de passion et d’excellence. Et aussi longtemps que D2P existera, on sera Ferrari et rien d’autre. »

A l’origine, D2P propose à des débutants de découvrir le pilotage de ses Ferrari 458 et 488 Challenge lors d’une journée tout compris incluant le kilométrage, les assurances, l’instructeur personnel mais aussi l’accès à la loge tout confort, la présence d’un kiné et la restauration haut de gamme… Mais il s’est avéré qu’une fois mordu, les apprentis-pilotes ont voulu aller plus loin et certains ont acquis leur propre Ferrari, chouchoutée par la structure D2P. Et de fil en aiguille, la petite équipe luxembourgeoise s’est retrouvée en compétition à travers l’European Ferrari Challenge.

2f118e0d-ae93-40b3-846d-44ad61c1fc84
Ici John Wartique (n°94) à Portimao où il décrochera une victoire…

En 2019, en lever de rideau des 24 heures du Mans, le Liégeois John Wartique participe à sa première course dans le Challenge et marque les esprits en terminant 4e face à toutes les pointures de la discipline et une grosse soixantaine de concurrents. Le pli est pris et Stéphane Corremans a très envie de poursuivre l’aventure. D’autant que D2P sera épaulée, dès 2020, par AF Corse d’un point de vue technique.

« J’avais pour habitude d’inviter certaines personnes présentes sur les circuits où nous nous installions à découvrir nos infrastructures, » se souvient John. « Un jour, au Paul-Ricard, une dame s’est montrée très impressionnée et celle-ci n’était autre que l’épouse d’un certain Amato Ferrari, responsable d’AF Corse. À la suite de cela, il s’est déplacé jusqu’au Luxembourg pour découvrir notre entreprise et il a été rapidement convaincu par notre méthode particulièrement professionnelle, pour accompagner le client néophyte de la découverte d’une voiture sur un circuit jusqu’à la compétition. Et c’est grâce à lui que nous avons rencontré Stéphane Sertang qui nous accompagne désormais, en tant que partenaire privilégié, sur les compétitions du Challenge Ferrari. »

DSC_0188
Les trois hommes-clé de l’aventure D2P: Stéphane Corremans, John Wartique et Stéphane Sertang.

En effet, cela fait plusieurs années que les logos « Francorchamps Motors » sont présents sur les GTE officielles de l’équipe AF Corse.

« Au-delà de son professionnalisme, Amato Ferrari attache énormément de valeur à la fidélité, » poursuit Stéphane Sertang. « On l’a soutenu depuis le début de son aventure et il ne l’a jamais oublié. La course automobile, c’est bien sûr être le plus performant mais c’est avant tout une histoire d’hommes et ce n’est pas un hasard si ce soir, nous sommes assis tous les trois sur la même banquette. La course automobile, c’est une histoire d’équipe; il faut des gens à la production, il faut des gens à la technique et il faut des gens derrière le volant. A travers ce partenariat, nous aimerions amener certains de nos clients vers ce genre d’évènement, leur faire découvrir le pilotage en circuit en étant entourés des personnes parfaitement capables d’assurer leur sécurité, dans un cadre unique en son genre. »

acc5aa22-8d98-467e-a818-a1bc8af5fa46
La saison 2021 du Ferrai Challenge passera bien évidemment par Francorchamps.

L’année passée, John a participé à deux rendez-vous du Challenge Ferrari et une nouvelle fois, les résultats ont suivi. A Portimao, il s’impose dans la première course, excusez du peu, avant de franchir la ligne au septième rang dans la deuxième manche. Un résultat impressionnant qui le pousse à s’aligner à Francorchamps, en septembre. Sur ses terres, le Liégeois s’offre une deuxième et une troisième place qui le propulsent à la troisième place du championnat « Pirelli » réservé aux pilotes confirmés. Et l’envoie de facto aux Ferrari Finali Mondiali à Misano où il s’est à nouveau illustré.

« De quoi me donner l’envie de poursuivre l’expérience par une saison complète en 2021, » nous confie le tchatcheur de la bande. « Mais on va y aller pas à pas sans se mettre de pression. D2P est une écurie toute jeune qui découvre encore la compétition. Certes, les personnes qui m’entourent ne manquent pas d’expérience, chacune à son niveau, mais il va falloir mettre le tout ensemble pour aller de l’avant. Je vais aussi découvrir des circuits puisque le calendrier des courses prévoit des déplacements à Monza (10/11 avril) pour débuter puis Spielberg (01/02 mai), Brno (29/30 mai), Valence (19/20 juin), Nürburgring (27/29 août), Spa (11/12 septembre) avant la grande finale prévue au Mugello du 4 au 7 novembre. Je ne connais pas encore le nom de mes concurrents dans le Trofeo Pirelli. Mais le niveau est vraiment élevé à l’image des finales du Mugello où les six premiers étaient en deux dixièmes… Maintenant, j’espère sincèrement que le public sera rapidement de retour sur les circuits parce qu’un évènement Ferrari, cela se vit avant tout avec les tifosi. »

DSC_0100
Le Polonais Ziemann et le Luxembourgeois Jorge Daniel seront engagés dans le Challenge Coppa Shell réservé aux amateurs.

Dans l’esprit de D2P dont le slogan est « Arrêtez de conduire vite, soyez rapide ! », deux autres Ferrari seront également engagées par l’écurie dans le Challenge mais en catégorie Coppa Shell, pour de purs amateurs séduits après plusieurs trackdays partagés avec l’équipe belgo-luxembourgeoise.

DSC_1525
A 30 ans, Gino Bux débute une nouvelle carrière de team-manager mais on le retrouvera au volant en rallye…

La nouvelle vie de Gino Bux

Nous avions quittés Gino au lendemain de sa brillante prestation au Rallye du Valais en septembre dernier sur la Peugeot 208 Rally4 appartenant à son copilote Steven Spittaels. Malheureusement, la saison avortée des rallyes en Belgique ne nous a pas permis de le voir à l’œuvre dans les épreuves belges. Ce n’est pas pour autant que ce trentenaire s’est tourné les pouces, que du contraire.

« J’ai profité du temps que j’avais pour m’impliquer davantage dans l’équipe D2P où j’assure le coaching depuis la naissance de la boîte. Je continue à épauler nos apprentis-pilotes mais j’ai également accepté de prendre progressivement en charge le rôle de team-manager. La disparition de Caroline Grifnée, dont j’étais très proche, m’a envoyé un signal. J’ai eu envie de prendre le relais et d’enfiler à mon tour ce nouveau costume en sa mémoire. Je ne me jette pas totalement dans l’inconnu puisque dans l’accord que D2P a signé avec AF Corse figure l’assurance de leur soutien technique mais également au niveau du management de l’écurie. Je serai donc écolé par un vrai professionnel qui pourra m’apprendre les ficelles du métier. Je ne range pas pour autant mon casque et ma combi mais j’avoue qu’un nouveau défi me motive particulièrement. Je pense que je peux ressentir autant d’adrénaline en assistant l’équipe en course et vivre d’autres satisfactions à travers les aventures de mon ami John lors de ce Ferrari Challenge 2021. D’autres anciens pilotes ont réussi leur reconversion mais j’insiste, je n’abandonne pas encore totalement le métier. Pour preuve, je serai, avec mon ami Steven, au départ de la Stellantis Cup à bord de sa Peugeot 208. Et là, contrairement à mes engagements en historique où je voulais avant tout m’amuser et amuser le public, je serai au départ pour jouer le titre et je ferai tout pour y arriver. Une deuxième place serait synonyme d’échec! »

A bon entendeur…

DSC_1447

La Ferrari 488 Challenge Evo en quelques mots…

C’est en 2020 qu’elle est arrivée sur les circuits. Elle ? C’est la 488 Challenge Evo qui, comme l’indique son nom, est la descendante de la 488 Challenge. Au menu de cette nouveauté, davantage d’aéro et 670 chevaux sur les seules roues arrière.

« J’avoue que l’auto est particulièrement pointue lorsqu’on chasse la pole position, » nous explique John Wartique en nous dévoilant l’habitacle. « Il y a désormais un écran pour la vision vers l’arrière justifié par certaines courses disputées en nocturne sur certains continents. Mais c’est surtout l’appui aéro qui a été améliorée avec 30% de charge en plus. Les nouveaux pneus Pirelli de 275/675-19 à l’avant et 315/705-19 à l’arrière demeurent l’élément le plus variable sur l’auto et leur dégradation impose une certaine maîtrise de l’auto en cours d’épreuve. Il y a bien un traction control et un ABS mais vous savez que pour signer des chronos, il faut réduire l’efficacité de ceux-ci à leur plus simple expression. Elle développe 670 ch et même si elle n’est pas des plus légères, sa vitesse de pointe vous emmène largement au-dessus de 300 km/h sur une piste comme Le Mans et vous laissez les GT3 derrière vous! Bref, l’auto est capable d’aller vite avec un pilote confirmé mais pour aller chercher le dernier carat, il faut vraiment se battre à son volant et le plaisir est garanti. Vivement le début de la saison. » (Photos: Clément Biais)

DSC_1608
Pour la première fois de sa carrière, John Wartique est assuré de disputer un championnat complet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s